Sin City (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sin City.
image illustrant la bande dessinée image illustrant les comics
Cet article est une ébauche concernant la bande dessinée et les comics.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Sin City
1er comic de la série Sin City
Logo de la série Sin City
Logo de la série Sin City

Auteur Frank Miller
Scénario Frank Miller
Dessin Frank Miller
Encrage Frank Miller
Lettrage Frank Miller
Genre(s) Policier

Personnages principaux Marv
Goldie & Wendy
Kevin
Cardinal Roark
Lieu de l’action Basin City

Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue originale anglais
Titre original The Hard Goodbye
Autres titres Sin City, tome 1 : Sin City
Éditeur Dark Horse Comics
Drapeau de la France Rackham et Vertige Graphic
Collection Dark Horse Presents
Première publication Avril 1991 – mai 1992
ISBN 1-59307-293-7
Nb. de pages Drapeau de la France 200

Adaptations Sin City
Albums de la série Sin City
J'ai tué pour elle Suivant
(ISBN 2-908981-16-5)

Sin City (The Hard Goodbye) est le 1er volet de la série de comics Sin City de Frank Miller. Il a été publié dès avril 1991 aux États-Unis par Dark Horse Comics et en France par Rackham et Vertige Graphic en novembre 1994.

Résumé[modifier | modifier le code]

Basin City est une grande ville crade et perdue dans la campagne américaine. Elle est surnommé "Sin City", la ville du péché.

Les hommes politiques y sont des truands, les flics sont corrompus, et les pires crapules déambulent dans les rues. Dans les bas-fonds de Sin City, Marv, un colosse alcoolique sur les bords. Trop brutal, trop timide, trop laid de par son visage ravagé, il n'a jamais eu de femme dans sa vie. Il ne peut même pas se payer les services d'une prostituée. Cependant, un soir, la sublime Goldie l'aborde et lui propose d'aller chez lui... Trop saoul et trop excité, Marv ne se demande même ce qui peut bien pousser cette beauté fatale à désirer une brute comme lui. Marv fait l'amour avec Goldie sans se poser de questions.

Le lendemain matin, Marv se réveille à côté du cadavre de Goldie. Il n'a pas le temps de réfléchir que les flics sont déjà en route pour venir le coffrer. Totalement perdu, Marv n'a cependant plus qu'un seul objectif : retrouver le meurtrier de Goldie et la venger, coûte que coûte...

Une des nombreuses affiches du film, avec une mise en avant du style très graphique, héritage des BD comics.

Personnages présents[modifier | modifier le code]

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sin City (film).

Ce premier tome est l'une des parties de l'intrigue du film Sin City réalisé en 2005 par Robert Rodriguez et Frank Miller. Marv y est incarné par Mickey Rourke.

L'autre partie de cette adaptation met en scène un flic en fin de carrière, Hartigan (incarné par Bruce Willis), qui se met le sénateur Roark (incarné par Powers Boothe) à dos (l'homme le plus influent et corrompu de l'état). En effet, Hartigan a le malheur d'arrêter son propre fils, coupable de multiples viols, au moment où il s'apprête à violer une petite fille, Nancy (jouée par Jessica Alba). Cette-dernière s'en tire au détriment d'Hartigan, qui, trahi par son coéquipier, tombe aux mains de la justice corrompue, et même plongera au nom du fils de Roark pour tous les viols commis auparavant. S'amorce alors une descente aux enfers, torturé (dans tous les sens du terme) entre avouer et être déshonoré, et nier, synonyme de mise en danger de la petite fille qu'il a sauvée.

En parallèle, Dwight McCarthy (Clive Owen) commet la plus grosse bêtise de sa vie ; en voulant protéger des amies à lui, des prostituées de la "vieille ville", il tue Jackie Boy (Benicio del Toro), flic pourri mais extrêmement influant, mettant en jeu sa vie, celles des prostituées, et surtout la paix fragile mais établie entre les autorités corrompues et l'activité illicite dans la vieille ville.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

1993 : Prix Eisner du meilleur recueil

Liens externes[modifier | modifier le code]