Simpson Horror Show VI

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Simpson Horror Show VI
Saison 7
Épisode no 6

Titre original Treehouse of Horror VI
Titre québécois Spécial Halloween VI
Code de production 3F04
1re diffusion aux É.-U. 29 octobre 1995
1re diffusion en France 22 février 1997
Tableau noir Aucun
Gag du canapé Les Simpson tombent du haut de l'écran, une corde au cou.
Scénariste John Swartzwelder, Steve Tompkins et David X. Cohen
Réalisateur Bob Anderson
Chronologie
Précédent Lisa la végétarienne Un super big Homer Suivant
Listes
Liste des épisodes de la saison 7
Liste des épisodes des Simpson

Simpson Horror Show VI (France) ou Spécial Halloween VI (Québec) (Treehouse of Horror VI) est le 6e épisode de la saison 7 de la série télévisée d'animation Les Simpson.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'attaque des « gâche la vue » géants[modifier | modifier le code]

Une nuit d'orage, des publicités géantes prennent vie. Une d'entre elles poursuit Homer, qui lui a volé son donut géant. Les publicités sont révoltées et détruisent la ville et ses habitants. Pour les neutraliser, Lisa fait appel aux créateurs de ces publicités, Van Brunt & Churchill Advertising. La seule façon de les « tuer » est de ne pas les regarder. Ils écrivent une chanson pour distraire les gens interprétée par Paul Anka. Les monstres sont ainsi neutralisés.

Cauchemar sur Evergreen Terrace[modifier | modifier le code]

Willie le jardinier, mort dans un incendie à cause de la négligence de l'école et des parents d'élèves, décide par vengeance de poursuivre les enfants de l'école primaire dans leurs rêves pour les tuer. Cet épisode parodie Les griffes de la nuit.

Homer³[modifier | modifier le code]

Pour échapper à Patty et Selma, Homer Simpson se cache derrière une étagère qui conduit à une dimension parallèle, dans un endroit étrange, et dans lequel il est en trois dimensions (alors que l'univers "normal" pour lui est en deux dimensions). Bart part le secourir dans ce monde parallèle, mais Homer forme accidentellement un trou et toute la matière (Homer compris) y tombe (l'univers s'effondre sur lui-même). Bart, étant attaché à une corde, revient chez lui. Homer se retrouve dans le monde réel (filmé en prise de vue réelle), tout le monde le regarde bizarrement du fait de son apparence curieuse (il a toujours son apparence 3D). Homer est apeuré, mais dans les dernière secondes il voit une boutique de gâteaux érotiques, oublie subitement toutes ses peines et y entre.

Invités[modifier | modifier le code]

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • Dans la première histoire, on entend deux fois le cri de Godzilla.
  • Le commencement de l'épisode fait référence à la légende de Sleepy Hollow.
  • Durant L'attaque des « gâche la vue » géants , on voit une arachide géante dévorer des humains à la manière que l'on mange des noix. Elle fait référence à Mr. Planters, mascotte de la compagnie Planters.
  • Le cauchemar d'Evengreen Terrace est une reprise du film Les Griffes de la nuit.
  • Le titre d'Homer³ est un clin d'œil à Alien³. Son histoire est inspirée de Tron (Homer le sous-entend clairement).
  • Homer fait référence à la série La Quatrième Dimension.
  • Homer se retrouve dans une bibliothèque, c'est un clin d'œil au jeu vidéo Myst.
  • Diverses équations mathématiques apparaissent, comme P=NP (Problème P = NP), e^{i \pi} + 1 = 0\,\! ,  1+1=2 ou encore 178212 + 184112 = 192212 (faux mais assez proche; en référence au dernier théorème de Fermat).
  • Le titre original "attack of the 50ft eyesores" parodie "Attack of the 50ft Woman".
  • Quand le révérend Lovejoy demande à Homer s'il voit de la lumière et de s'y avancer, c'est une référence à Poltergeist.
  • Homer dit que le décor de la dimension 3D doit coûter cher et qu'il doit gaspiller une fortune en restant planté là, en référence au fait qu'à l'époque, faire une série en 3D était coûteux.
  • La scène où Willy se fait engloutir par le bac à sable rappelle la scène finale de Terminator 2 avec le T-1000 dans l'acier fondu.
  • Il y a également dans le deuxième volet de l'épisode quelques clins d’œil au dessin animé de Tex Avery. Petit Papa Noël parle et se tient debout comme le chien de l'épisode Crazy Mixes Up Pup (1955). Ensuite, lorsque Bart se fait assommer par le freesby, il attrape une bosse exagérément grosse, des oiseaux tournent autour de sa tête, et ses yeux fermés affichent un message du genre "hors service" lorsqu'ils s'ouvrent. Tous sont des faits récurrents dans les séries de Tex Avery. Enfin, lorsque Bart découvre Willy le jardinier, ses yeux grandissent pour exprimer l'étonnement à la manière des productions à la Metro Goldwyn Mayer.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • World Animation Celebration 1997 : Meilleure série animée produite pour la télévision

Notes[modifier | modifier le code]

  • Audience américaine : 29,7 millions de téléspectateurs
  • C'est la première fois où l'on voit un personnage de la série, en l'occurrence Homer et Bart, en 3D on les reverra aussi dans un épisode de la saison 22.