Simonetta Greggio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Simonetta Greggio
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (60 ans)
RubanoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Simonetta Greggio (née le à Rubano (province de Padoue) en Italie) est une romancière et traductrice italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Simonetta Greggio a fait ses études à la Faculté des lettres de Padoue. Arrivée à Paris en 1981, elle est journaliste pendant plusieurs années, collaborant à des revues et magazines divers dont City, Télérama, La Repubblica. Elle partage sa vie entre Paris, Venise et la Provence.

Carrière[modifier | modifier le code]

Simonetta Greggio commence sa carrière de journaliste comme auteur d’une douzaine d’ouvrages d’art de vivre consacrés aux jardins et à la cuisine. Elle est notamment l'auteur des premiers Guide des auberges et hôtels de charme en Italie.

Son premier roman, La Douceur des hommes, paru chez Stock en 2005, est consacré par le magazine Lire parmi les vingt meilleurs romans de l’année.

Sa longue nouvelle Étoiles parue chez Flammarion en 2006 et traduite en six langues, dont le russe et le coréen, est en cours d'adaptation pour le cinéma.

Col de l’Ange, un roman noir et blanc, paraît chez Stock en avril 2007.

Les Mains nues, histoire douce-amère d'une vétérinaire et d'un très jeune homme, reprend la veine des débuts de la romancière. On y retrouve certains thèmes de La Douceur des hommes.

Avec Dolce Vita 1959-1979, en 2010, elle est projetée sur les devants de la scène littéraire : le livre est finaliste du prix Renaudot.

Simonetta Greggio continue avec L'homme qui aimait ma femme, puis vient, en 2014, le deuxième volet de Dolce Vita, Les nouveaux monstres, roman qui se présente comme le portrait de l'Italie des trente-cinq dernières années, dans lequel elle explore les méandres du pouvoir et dénonce la collusion entre différents hommes politiques italiens, dont Silvio Berlusconi et la Mafia. Le livre est finaliste du prix Interallié.

Suit Femmes de rêve, bananes et framboises, chez Flammarion, un recueil de nouvelles dans lequel « Os de Lune », un roman court, fait figure d'œuvre principale.

Black Messie, paru en 2016 chez Stock, est une exploration dans le domaine du noir. Basé sur un fait divers des années 1970-1980, l’affaire dite du « Monstre de Florence », structuré comme un thriller, le roman est une métaphore des dérives dans un État de droit.

Elle a coécrit avec Joël Farges un scénario de film pour le cinéma sur les débuts du conflit en Syrie, actuellement en cours de production.

Elle est productrice à France Culture: Grandes Traversées Virginia Woolf, 2019, Brigitte Bardot, 2020, Benito Mussolini 2021.

Elle a collaboré au scénario du film Titane, de Julia Ducournau, Palme d'Or Cannes 2021.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans

finaliste du prix Renaudot et du prix Interallié
  • L'odeur du figuier, nouvelles, éditions Flammarion, 2011
prix Messardière 2011 : roman de l'été[1]
finaliste du prix Interallié
  • Femmes de rêve, bananes et framboises, éditions Flammarion, 2015
  • Black Messie, éditions Stock, 2016 ; Le Livre de poche
prix Casanova 2017
  • Elsa mon amour, éditions Flammarion, 2018
  • L'ourse qui danse, Musée des Confluences/Cambourakis, 2020
  • Bellissima, Stock, 2021.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cecile Mazin, « Simonetta Greggio, Prix Messardière 2011 : Roman de l'été » [archive du ], sur www.actualitte.com, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]