Simone Max

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Simone Max
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Simone Marthe Fridda VennekensVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Simone Marthe Fridda Vennekens dite Simone Max, née le à Saint-Josse-ten-Noode et morte dans la même ville le , est une humoriste, chansonnière et comédienne bruxelloise et devient une icône dans le milieu du théâtre pour sa zwanze.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en 1903 à St-Josse, rue du Soleil, Simone Max devient une artiste de cabaret haute en couleur, en s'illustrant dans des sketchs qui font la part belle aux quiproquos et aux sous-entendus coquins[1]. La Queue de Billard et La Télévision couleur sont révélateurs de cet humour ravageur teinté d'expressions dialectales en brusseleer.

Son père s’occupe d’une société dramatique, ce qui peut expliquer l’inscription de sa fille au cours d’art théâtral[2].

Simone Max interpréta des rôles au Vaudeville aux Galeries et à la Gaité.

Elle commence sa carrière en 1926 au théâtre de l’Alhambra, boulevard Emile Jacqmain où elle est entrée dans les grâces de Marcel Roels en 1933[3].

Polyvalente, elle crée et tient le cabaret "Mon Village" dans une cave de la rue des Poissonniers à Bruxelles[4]. Elle y restera 25 années[5].

Avec l’acteur Rittche (Henri Deschamps 1888-1951), elle forme un couple de théâtre mémorable[6].

Simone Max ouvre un bistrot rue de la Bourse et fait ses adieux au public en 1971 après 48 ans de métier[7]. En 1971, elle joue le rôle d'une vieille femme dans le film Franz de Jacques Brel et Barbara[8].

Elle interprète un rôle dans le film Far west, réalisé par Jacques Brel en 1973 et présenté au Festival de Cannes[9].

Elle reçoit le Prix "Sourire" en 1975[10].

Elle meurt le à la clinique Saint Étienne à Saint-Josse-ten-Noode. Ses funérailles se tiennent en l'Église royale Sainte-Marie à Schaerbeek, commune où elle résidait.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Les Boules de l’Atomium[11]
  • Les Deux Conférences
  • La Queue de billard[12]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Théâtre escapade », sur www.theatrescapade.be (consulté le )
  2. « Simona Max, reine de la « zwanze » bruxelloise », sur mon bon vieux Bruxelles (consulté le )
  3. « Simona Max, reine de la « zwanze » bruxelloise », sur mon bon vieux Bruxelles (consulté le )
  4. « Théâtre escapade », sur www.theatrescapade.be (consulté le )
  5. « Simona Max, reine de la « zwanze » bruxelloise », sur mon bon vieux Bruxelles (consulté le )
  6. « Simona Max, reine de la « zwanze » bruxelloise », sur mon bon vieux Bruxelles (consulté le )
  7. « Simona Max, reine de la « zwanze » bruxelloise », sur mon bon vieux Bruxelles (consulté le )
  8. PointCulture, « | PointCulture », sur www.pointculture.be (consulté le )
  9. Fred Hidalgo, Brel, le voyage au bout de la vie, L'Archipel, (ISBN 978-2-8098-2503-9, lire en ligne)
  10. PointCulture, « | PointCulture », sur www.pointculture.be (consulté le )
  11. Simone Max - Une Soirée Au Théâtre De La Gaité Avec Simone Max (lire en ligne)
  12. Simone Max - Une Soirée Au Théâtre De La Gaité Avec Simone Max (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]