Simone Fattal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Simone Fattal
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalités
Activités

Simone Fattal, née en 1942 à Damas est une peintre, sculptrice, céramiste libano-américaine. Elle vit à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Simone Fattal, née en Syrie, grandit à Beyrouth au Liban. Elle s’installe à Paris pour étudier la philosophie à la Sorbonne. De 1969 à 1975, elle travaille comme plasticienne au Liban. En 1980, elle fuit la guerre au Liban et s’installe en Californie[1]. Elle fonde une maison d'édition Post-Apollo Press.

En 1988, elle suit le cours de sculpture de l’Art Institute de San Francisco, puis s'installe en France et se forme à la céramique avec Hans Spinner à Grasse[2].

En 2013, elle réalise un film Autoportrait avec des rushs tournés en 1972[3].

En 2019, le MoMA PS1 organise une rétrospective de ses œuvres[4].

Elle vivait depuis les années 1980 avec l'artiste Etel Adnan[5],[6],[7].

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Rétrospective de ses peintures, Dar El-Nadwa, Beyrouth, 1993
  • L'homme qui fera pousser un arbre nouveau, Rochechouart, 2017[8]
  • Venue, Karma International, Zurich, 2018
  • Works and Days, rétrospective, MOMA PS1, New York, 2019

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Nommée au Prix Aware 2017

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sébastien Faucon, « Simone Fattal », sur AWARE Women artists / Femmes artistes, (consulté le )
  2. Sylviane ZEHIL, « Simone Fattal : son œuvre à l'honneur, à New York et au-delà - Sylviane ZEHIL, à New York », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le )
  3. « Autoportrait de Simone Fattal - (2012) - Moyen métrage » (consulté le )
  4. « Simone Fattal, tout vient à point… - 21 février 2019 - L'ŒIL - n° 721 », sur Le Journal Des Arts (consulté le )
  5. « Simone Fattal : Faire cohabiter l’art, l’actualité anodine, le fait historique et ma propre histoire », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le )
  6. « Etel Adnan et Simone Fattal : Cette pandémie exigerait plusieurs Guernica ! », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le )
  7. « Exposition : Etel Adnan dialogue en couleurs avec sa compagne », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. Zeina SALEH KAYALI, « Simone Fattal : Faire cohabiter l’art, l’actualité anodine, le fait historique et ma propre histoire - Zeina SALEH KAYALI », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel