Simone Berteaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Simone Berteaut (29 mai 1916 à Lyon - 30 mai 1975) est une auteure française. Elle est connue pour avoir été une amie proche d’Édith Piaf tout au long de sa vie. On la connaît principalement sous le surnom de « Momone ».

Enfance[modifier | modifier le code]

Fille de Pierre Berteaut et Carole Hansort, elle fait partie d’une famille de neuf enfants. Elle vit une enfance difficile, misérable et délaissée. Lorsqu’elle rencontre Édith Piaf, elle habite chez sa mère qui est concierge à Ménilmontant, dans le 20e arrondissement de Paris[1].

Simone Berteaut et Édith Piaf[modifier | modifier le code]

Rencontre et jeunes années

Simone Berteaut raconte qu’Édith signa un contrat avec Carole Hansort, lui assurant « un salaire de 15 francs par jour, nourrie et logée » pour garder Simone à ses côtés. Après leur rencontre, Simone Berteaut et Édith Piaf commencèrent à chanter en duo dans les rues aux âges respectifs de treize ans et demi et seize ans. Alors qu’Édith Piaf chantait, Simone Berteaut faisait la quête. Elles vivent de l’argent qu’elles gagnent en chantant. À cette époque, elles vivent dans la même chambre, partageant le même lit[2]. C'est également ici qu'elles vécurent avec la fille d'Édith Piaf, Marcelle, surnommée « Cécelle », qui succomba d'une méningite foudroyante à l'âge de deux ans et demi[3]. Elles garderont ce mode de vie, partageant une mauvaise tendance pour l’alcool jusqu’en 1937. En 1942, elles vécurent dans un hôtel particulier, rue Villejust (aujourd'hui rue Paul-Valéry). Il s’agissait en fait d’un lupanar.

Simone Berteaut, « l’ange noir »

Elle est désignée comme la sœur « adoptive », « l’ange noir » d’Édith Piaf. Elle est parfois présentée comme sa demi-sœur mais cela ne correspond pas aux faits. C’est elle qui fournira Édith en morphine et lui apportera sa dose quotidienne. Elles vivent une relation tumultueuse et se séparent à plusieurs reprises.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Simone Berteaut publia deux livres après la mort d'Édith Piaf :

  • Piaf : récit, Robert Laffont, Paris, 1969[4]. C’est sur ce livre qu’est basé le film Piaf, sorti en 1974, réalisé par Guy Casaril et écrit par Marc Behm.
  • Momone : récit, Robert Laffont, Paris, 1972[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes / Sources[modifier | modifier le code]