Simone Balazard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Simone Balazard est une romancière, dramaturge et éditrice de langue française, née à Alger le 12 octobre 1935 Son père, Félix Jaffard (1908-1964) et sa mère, Marie-Louise Bleicher (1912-1994), eux-mêmes nés en Algérie, s'étaient rencontrés au Gouvernement Général où son père continuera à travailler avant de devenir sous-directeur de la SAONIC (Section algérienne de l'Office National Interprofessionnel des Céréales). Etudes primaires à l'école communale de son quartier, le Champs de Manœuvres, études secondaires au Lycée Fromentin ( 1946-1953). Baccalauréat littéraire suivi d'une année de Lettres supérieures au lycée Bugeaud où elle a comme professeur de philosophie Bernard Lamblin et parmi ses condisciples Assia Djebbar et Fanny Colonna. A la faculté des Lettres, elle suit les cours de philosophie de Pierre Mesnard et passe sa licence en 1956, année où elle quitte l'Algérie pour Paris. A la Sorbonne, elle est l'élève de Gilles Deleuze, Jean Guitton, Wladimir Jankélévitch. A L'institut d'Ethnologie du Musée de l'Homme, elle a comme professeur principal Leroi-Gourhan. Sous la direction de Pierre-Maxime Schuhl elle rédige et soutient un mémoire d'études supérieures de philosophie sur La Notion de démon chez Platon. Après une année de stage à Paris ( Henri IV, Jules Ferry, Pasteur à Neuilly),elle est nommée à l'Ecole Normale de Vesoul en 1959. Ses autres postes,entre 1960 et 1967, seront : Lycée de Saint-Louis ( Haut Rhin) - Lycée de jeunes filles de Chartres - Lycée Arago à Paris. De 1975 à 1993, elle sera professeur d'école normale puis d'IUFM dans le Val d'Oise et dans les Hauts de Seine. Lors d'une assez longue interruption d'activité professionnelle, elle suit les cours de Jacques Lassalle et Bernard Dort à l'Institut d'Etudes Théâtrales où elle soutient en 1978 sa thèse sur La Formation de l'auteur dramatique en France aujourd'hui.

Mariée en 1957 avec Jacques Balazard, X 54, lui-même né à Alger, elle prend comme nom d'auteure son nom d'épouse en 1963, lors de la parution de son premier roman chez Julliard : L'été prochain.

En mai 1968 elle adhère à l'Union des Ecrivains, née de ce mouvement par une occupation du siège de la Société des Gens de Lettres. Elle participe pendant de longues années aux activités de cette association : bataille pour la sécurité sociale des auteurs ( 1975); loi sur le prix unique du livre ; création du Conseil permanent des Ecrivains et de la Maison des Ecrivains, et s'investit particulièrement, en accord avec les associations européennes d'écrivains, dans l'instauration du droit de prêt en bibliothèque. Elle fait partie du bureau de l'European Writers' Congress et préside de 2002 à 2004 la Fédération Internationale des Ecrivains de Langue Française (FIDELF) créée au Québec en 1982.Pendant une dizaine d'années, elle coordonne le programme d'échanges entre écrivains français et écrivains québécois.

En 1996, elle fonde la revue littéraire: Le Jardin d'Essai, qui publie 4 numéros par an. Chaque numéro comporte trois parties : Lectures, articles parcourant l'œuvre entière d'un écrivain ou un aspect important de cette œuvre ; écritures : textes courts de prose, poésie ou théâtre; vie littéraire, qui examine les écrivains en groupe, soit par affinités ou convictions, soit géographiquement. La revue cesse de paraître en 2004 pour laisser place à une petite maison d'édition qui publie quatre collections : Contes illustrés; Théâtre; Villes et nature; Femmes artistes. En 2013 une cinquième collection, bilingue, est annoncée. 'Ų [1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Simone Balazard, L'été prochain, Paris, Julliard,‎ 1963
  • Simone Balazard, Quatre saisons à Château-Mercy, Paris, Julliard,‎ 1965
  • Simone Balazard, L'Histoire d'Emile, Paris, Flammarion,‎ 1968
  • Simone Balazard, Le Rocher rouge, Paris, Grasset,‎ 1972
  • Simone Balazard, Deux Femmes à la Rencontre, Paris, Grasset,‎ 1975
  • Simone Balazard, L'Année des Roses, Paris, Grasset,‎ 1980
  • Simone Balazard, Le Château des Tortues, Paris, Flammarion,‎ 1982 (ISBN 2080644985[à vérifier : ISBN invalide])
  • Simone Balazard, Le Guide du Théâtre français contemporain, Paris, Syros Alternatives,‎ 1988, 167 p. (ISBN 2867383358)
  • Simone Balazard, Zita Sol, Paris, Flammarion, coll. « Castor Poche »,‎ 1992, 105 p. (ISBN 2081622203)
    roman jeunesse
  • Simone Balazard, Qui se souvient d'Eléonore ?, Paris, Le Jardin d'Essai,‎ 1997, 79 p. (ISBN 2911822056)
    théâtre
  • Simone Balazard, Sami aime Shangzou, Paris, Le Temps des Cerises,‎ 1999, 111 p. (ISBN 2841092003)
    roman
  • Simone Balazard, Rose, ma Louise, suivi de La Femme au Chignon, Paris, Le Jardin d'Essai,‎ 2000, 45 p. (ISBN 2911822161)
    théâtre
  • Simone Balazard et Jean-Pierre Lagrue (ill), Le Rendez-vous des Mois, Paris, Le Jardin d'Essai,‎ 2000, 44 p. (ISBN 2911822226)
  • Simone Balazard, Sand, la Patronne, Paris, Le Jardin d'Essai,‎ 2004, 205 p. (ISBN 2911822420)
    essai
  • Simone Balazard, Mais qui vous êtes, vous ?, suivi de Le Soir de Géraldine et Douchka, Paris, Le Jardin d'Essai,‎ 2005, 55 p. (ISBN 2911822447)
    théâtre
  • Simone Balazard, Loin de Nohant, Paris, Le Jardin d'Essai,‎ 2007, 72 p. (ISBN 9782911822506)
    théâtre
  • Simone Balazard et Jean-Pierre Lagrue (ill), Les Amours de la St-Sylvestre, Paris, Le Jardin d'Essai,‎ 2007, 69 p. (ISBN 9782911822551)
  • Simone Balazard et Jean-Pierre Lagrue (ill), Le Roumain de Tours, Paris, Le Jardin d'Essai,‎ 2011, 54 p. (ISBN 9782911822681)
  • Simone Balazard et Gilles Costaz (préface), L'Auteur(e) dramatique au XX°siècle, Paris, Le Jardin d'Essai,‎ 2011, 310 p. (ISBN 9782911822667)
  • Simone Balazard, Blues nomade, Paris, Le Jardin d'Essai 2011,122 p.( ISBN 9782911822674)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Date de naissance indiquée sur la fiche consacrée à Simone Balazard dans le catalogue Bn-Opale plus de la Bibliothèque nationale de France.

Lien externe[modifier | modifier le code]