Simon de Kéza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Simon de Kéza
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Période d'activité
XIIe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Domaine
Œuvres principales

Simon de Kéza (en hongrois : Kézai Simon) était un chroniqueur hongrois du XIIIe siècle et un clerc à la cour royale de Ladislas IV[1].

Son ouvrage le plus important est la Gesta Hunnorum et Hungarorum, écrite en latin entre 1282 et 1285[1]. Cette chronique est divisée en quatre parties : la préhistoire des Huns — qui étaient considérés comme liés aux Hongrois —, l'histoire hongroise, la parenté des nobles immigrés et les différentes couches sociales[1]. Comme notaire du roi[1], Simon travaillait aux archives royales et pouvait ainsi se fonder pour ses écrits sur d'anciennes chroniques qui y étaient conservées. Le chroniqueur décrivait Ladislas IV comme le roi le plus chrétien qui soit, malgré la sympathie de ce dernier, surnommé le Couman, pour les coutumes païennes[1].

La chronique fut publiée pour la première fois en 1782 à Buda. Au XIXe siècle, il fut traduit en hongrois et devint un ouvrage populaire qui aida au développement du sentiment national hongrois.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Simon of Kéza » (voir la liste des auteurs).

  1. a, b, c, d et e (en) László Veszprémy, « Simon of Kéza », sur Brill Reference.

Liens externes[modifier | modifier le code]