Simon de Beaulieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Simon de Beaulieu
Image illustrative de l’article Simon de Beaulieu
Biographie
Naissance au Château de Beaulieu
Drapeau de la France France
Décès
Orvieto, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le pape Célestin V
Titre cardinalice Cardinal-évêque de Palestrina
Évêque de l’Église catholique
Fonctions épiscopales Archevêque de Bourges
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Simon de Beaulieu (né au Château de Beaulieu, en Brie et mort le 18 août 1297 à Orvieto) est un cardinal français du XIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Jean de Beaulieu et d'Agnès.

Simon de Beaulieu étudie à l'université de Paris. Selon certaines sources, il est membre des cisterciens. Il est archidiacre à Chartres, de l'église Saint-Pierre de Poitiers, chanoine au chapitre de Bourges, de Saint-Martin à Tours et administrateur de l'abbaye de Notre-Dame de la Charité à Besançon. Il se lie d'amitié avec Simon de Brie alors que ce dernier est trésorier de l'abbaye Saint-Martin de Tours. Ce dernier est devenu pape sous le nom de Martin IV.

En 1281 il est élu archevêque de Bourges grâce à l'appui du pape Martin IV.

Le pape Célestin V le crée cardinal lors du consistoire du 18 septembre 1294. Avec le cardinal Bérard de Got. Le cardinal Beaulieu participe au conclave de 1294 (élection de Boniface VIII).

Le pape Boniface VIII l'envoie en France comme légat pour pacifier les différends qu'il y avait entre le roi de France Philippe IV le Bel et le roi d'Angleterre Édouard II, en 1295. N'ayant pas réussi dans cette mission, il retourne en Italie où il meurt en 1297.

Le tombeau de Simon de Beaulieu se trouvait dans l'église de l'abbaye Notre-Dame de Jouy où son corps a été retrouvé en 1728 contrairement à l'affirmation disant qu'il avait été inhumé à Orvieto[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Alexandre Expilly, Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France, tome 3, p. 840, Amsterdam, 1764 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques de Bascher, La chronologie des visites pastorales de Simon de Beaulieu, archevêque de Bourges, dans la première et la deuxième Aquitaine à la fin du XIIIe siècle, p. 73-89, dans Revue d'histoire de l'Église de France, 1972, Volume 58, no 160 (lire en ligne)
  • E. Depeyre, Visites du diocèse de Cahors par Simon de Beaulieu archevêque de Bourges, 1285-86, 1290-91, p. 296-297, 320-321, dans Bulletin de la Société d'Études du Lot, 1900, tome 25 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

français créé au XIIIe siècle

Liens externes[modifier | modifier le code]