Simon d'Athènes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Simon.

Simon, en grec ancien Σίμων, est un soldat grec, hipparque ; on peut situer son activité vers le Ve siècle avant notre ère.

Notice biographique[modifier | modifier le code]

Originaire d’Athènes, antérieur à Xénophon, très peu de choses sont connues de cet auteur, déjà obscur aux auteurs qui le citent, notamment Xénophon dans une liste d’auteurs ayant traité du cheval et de ses soins. Il avait composé un traité sur l’équitation, l’Hipposcopique[1], traduit par Art vétérinaire, dont ne subsistent que 16 minces fragments, publiés en 1912 par l’historien Franz Rühl. L’Encyclopédie Universalis situe son activité d’auteur vers -424. Pline l’Ancien dit de lui dans son Histoire naturelle qu'il est le premier auteur à avoir écrit sur le cheval. Xénophon rappelle qu’il a érigé, à Athènes, un cheval d’airain qu’on voyait dans l’Éleusinion ; la source de Xénophon est Hiéroclès, un autre hippiatre[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (grc+fr) De l'art équestre, Les Belles Lettres, (1re éd. 2015), 183 p. (ISBN 978-2-251-00343-6). 
  • Alexandre Blaineau, Xénophon : L'intégrale de l’œuvre équestre, Actes Sud, coll. « Arts équestres », , 277 p. (ISBN 978-2330001933), pp. 261-265. 
  • Pierre Chambry (dir.), Xénophon. Œuvres complètes : Cyropédie. Hipparque. Équitation. Hiéron. Agésilas. Les Revenus, t. I, Garnier-Flammarion, (1re éd. 1967). 

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Peri hippikês
  2. Alexandre Blaineau 2011.