Simon Renucci

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Simon Renucci
Illustration.
Photo de Simon Renucci
Fonctions
Maire d'Ajaccio

(13 ans et 11 jours)
Élection 18 mars 2001
Réélection 16 mars 2008
Prédécesseur Marc Marcangeli
Successeur Laurent Marcangeli
Député de la 1re circonscription
de la Corse-du-Sud

(10 ans)
Élection 16 juin 2002
Réélection 17 juin 2007
Législature XIIe et XIIIe
Prédécesseur José Rossi
Successeur Laurent Marcangeli
Conseiller général de la Corse-du-Sud
Élu dans le Canton d'Ajaccio-3

(3 ans et 25 jours)
Prédécesseur Francis Gambarelli
Successeur François Pieri
Conseiller territorial de Corse

(4 ans, 3 mois et 19 jours)
Élection 16 mars 1998
Président Camille de Rocca Serra
Biographie
Nom de naissance Simon François Renucci
Date de naissance (76 ans)
Lieu de naissance Cozzano
Nationalité Française
Parti politique CSD (ex-PS)
Diplômé de Faculté de médecine de Marseille
Profession Pédiatre

Simon Renucci, né le à Cozzano, est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur en pédiatrie, Simon Renucci attend pour s'engager dans l'action politique l'année 1997 où il échoue de peu aux élections législatives face au candidat UDF sortant José Rossi. L'année suivante, il est élu conseiller général du canton d'Ajaccio-3 et conseiller à l'Assemblée de Corse. En 2000, à la suite d'élections anticipées, il intègre le conseil municipal d'Ajaccio, avant, en 2001, de remporter l'élection municipale alors que la droite régnait sur la ville depuis un demi-siècle. Il occupe également la fonction de président de la communauté d'agglomération du Pays ajaccien de 2001 à 2014.

Il est enfin élu député le , pour la XIIe législature (2002-2007), dans la 1re circonscription de Corse-du-Sud. Ancien membre du PS, dans le courant de Michel Rocard, fondateur du Mouvement corse social-démocrate (MCSD) en 1996, il est apparenté au groupe socialiste. Il est réélu en .

En mars 2008, il est réélu maire d'Ajaccio avec 66 % des voix, bénéficiant d'une triangulaire face à deux candidats de droite. Paul Ruault, candidat UMP, obtient 20,19 % des suffrages et Philippe Cortey ne réussit pas sa tentative de prendre le leadership de droite en ne réunissant que 13,44 % des voix.

En 2010, il prend la tête d'une liste divers gauche Corse social-démocrate pour les élections à l'Assemblée de Corse, où il recueille 6,64 % des voix. Au second tour, il fusionne avec la liste « L'Alternance » de Paul Giacobbi mais n'est pas présent dans la nouvelle Assemblée. Toutefois, des candidats présents sur sa liste au premier tour sont élus.

Le , Simon Renucci perd son siège de député face à Laurent Marcangeli.

En , il annonce son souhait de poursuivre la transformation de la cité ajaccienne commencée en 2001 et annonce qu'il brigue un troisième mandat.

Le , au soir de sa défaite aux municipales à Ajaccio contre son rival UMP, Laurent Marcangeli, il annonce son retrait de la vie politique. Cependant, battu de seulement 281 voix, il décide de présenter un recours en annulation du scrutin devant le tribunal administratif de Bastia qui lui donne raison en annulant les élections le [1]. De son côté, Laurent Marcangeli renonce à faire appel du jugement et démissionne peu après de ses fonctions de maire.

Renucci revient sur la scène publique à la faveur des élections municipales anticipées de 2015, où, au début de la campagne, il est crédité d'un sondage au score en net recul par rapport à celui de l'année précédente. Le , lors du premier tour, il recueille le faible score de 27,4 % des voix contre 42,14 % à son adversaire, l'UMP Laurent Marcangeli[2]. Au second tour, le 1er février, ce dernier l'emporte largement avec 59,5 % des voix devant Renucci qui obtient 40,5 %[3].

Synthèse des mandats[modifier | modifier le code]

  • 16/03/1998 - 10/07/2002 : membre de l'Assemblée de Corse
  • 23/03/1998 - 17/04/2001 : membre du conseil général de la Corse-du-Sud
  • 24/09/2000 - 18/03/2001 : membre du conseil municipal d'Ajaccio (opposition)
  • 16/06/2002 - 2012 : député de la première circonscription de Corse du Sud (mandat reconduit le )

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]