Simon Critchley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Simon Critchley
Dark Portrait of Simon Critchley.jpg
Naissance
Nationalité
Formation
Influencé par
Emmanuel Levinas, Alain Badiou

Simon Critchley, né le dans le Hertfordshire, est un philosophe anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il appartient à l'école de la philosophie continentale.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • De l’humour [« On Humour »], trad. de Nicolas Pinet, Paris, Éditions Kimé, coll. « Le Collège en acte », 2004, 118 p. (ISBN 2-84174-349-7)
  • Les philosophes meurent aussi [« The Book of Dead Philosophers »], trad. de Jean-François Chaix, Paris, François Bourin Éditeur, 2010, 370 p. (ISBN 978-2-84941-193-3)[1]
  • Une exigence infinie : éthique de l’engagement, politique de la résistance [« Infinitely demanding, ethics of commitment, politics of resistance »], trad. de Jean-François Chaix, Paris, François Bourin Éditeur, 2013, 219 p. (ISBN 978-2-84941-357-9)
  • Le Jour et l’Heure, trad. de Laurent Bury, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Hors collection », 2015, 104 p. (ISBN 978-2-13-065341-7)[2]
  • Bowie, philosophie intime [« Bowie »], trad. de Marc Saint-Upéry, Paris, Éditions La Découverte, 2015, 100 p. (ISBN 978-2-7071-8540-2)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Poizat Jean-Claude, « Les philosophes meurent aussi, de Simon Critchley », in Le Philosophoire, 1/2011 (n° 35) , p. 171-173 en ligne.
  2. Roger-Pol Droit, « Figures libres : la mort parfaite n’existe pas », sur Le Monde (consulté le 7 mai 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :