Simca Sevitame

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Simca SEVITAME est une marque de moto française, construite par Simca restée à l'état de prototype.

Historique[modifier | modifier le code]

L'histoire de Simca SEVITAME (Société d'Etude des Véhicules Issus de la Technique Automobile Moderne et Economique) est étrange. En effet, cette marque ne fut créée, à la demande du service technique des armées, que pour produire un seul modèle, destiné à équiper les forces armées françaises. Malheureusement, la Seconde Guerre mondiale et la réquisition de l'usine de fabrication par les Allemands bloqua sa production. Seuls une dizaine d'exemplaires roulèrent.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Pourtant cette moto, imaginée en 1935, utilisait un grand nombre d'innovations.

Le moteur, conçu par un ingénieur des Arts et Métiers du nom de Marcel Violet (transfuge de chez Alcyon), est un bicylindre en ligne de 250 ou 330 cm³ deux temps, dont la particularité est d'avoir des pistons travaillant « tête en bas ». Sur la plupart des moteurs actuels, le cylindre est vertical et le vilebrequin est placé sous celui-ci. Sur la Simca, le vilebrequin est en haut. D'autre part, la grande capacité d'huile (7 ou 8 litres) permet un bon refroidissement. Elle pouvait ainsi être utilisée par fortes chaleurs ou par grands froids sans craindre l'échauffement du moteur.

Le cadre était démontable en trois parties, pour pouvoir être transporté facilement et discrètement. La suspension avant était tout aussi bizarre, puisqu'elle se faisait dans la colonne de direction. Le réservoir d'essence faisait office de garde-boue, il était installé sur la roue arrière. D'une capacité de 20 litres, il permettait une autonomie d'environ 500 kilomètres. La transmission finale se faisait par arbre, et, comble du luxe, on pouvait adapter une petite hélice au bout et se servir de la moto comme moteur hors-bord pour propulser un bateau.

Références[modifier | modifier le code]

  • Michel G. Renou, Simca - De Fiat à Talbot (préface de Jacques Loste, P-DG de L'Argus de l'automobile), Editions E-T-A-I, 1999 (ISBN 2-7268-8457-1)
  • Michel G. Renou, Simca - Toute l'histoire, Editions EPA, 1984 ; Réédition 1994 (ISBN 2-85120-442-4)