Sima Zhao

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sima Zhao
SimaZhao.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Famille
Famille impériale Sima (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Zhang Chunhua (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Princesse Gaoliu (d)
Sima Gan (d)
Sima Rong (d)
Sima Jun (d)
Sima Liang (en)
Sima Shi
Sima Lun (en)
Sima Zhou (en)
Princesse Nanyang (d)
Sima Jing (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Wang Yuanji (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Sima Yan
Sima Zhao (d)
Sima Dingguo (d)
Sima Guangde (d)
Sima Yanzuo (d)
Sima Yongzuo (d)
Sima Jian (d)
Sima You (en)
Sima Ji (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Sima Zhao (chinois simplifié : 司马昭 ; chinois traditionnel : 司馬昭 ; pinyin : sī mǎzhāo) né en 211 et décédé le , est le second fils du stratège Sima Yi et de Zhang Chunhua. Il est doté d'un grand génie pour les tactiques militaires, ce qui inquiète grandement son père. Il est le petit frère de Sima Shi et le mari de Wang Yuanji.

Il ne vaut pas son père, qui, après les nombreux échecs du Wei dans l'Ouest, est rappelé d'urgence. On lui remet alors pleinement ses anciens pouvoirs. Cependant, son âge avançant, il finit par accepter Sima Zhao, à qui il offre des cours de stratégie. Lorsque Cao Rui succède à Cao Pi, il dépend énormément de Cao Shuang et de Sima Zhao. Le fils de ce dernier, Sima Yan, est également un stratège très apprécié du jeune empereur.

Lorsque Sima Yi commence à faiblir, il charge son fils d'assurer ses fonctions et Sima Zhao devient alors Grand Stratège de l'Empire. Cependant, Cao Shuang se méfie de lui et, en jouant de son influence auprès du jeune empereur, il le fait congédier. À la mort de Cao Rui, Cao Shuang s'empare du trône impérial. Il sombre alors dans l'oisiveté, mais lance quand même quelques campagnes, qui n'aboutiront pas.

Article connexe : Incident des tombes de Gaoping.

Réduisant Sima Yi à des tâches aussi futiles qu'inutiles, il est victime d'un coup d'État, orchestré par le stratège déchu, mais dirigé par Sima Yan (le fils de Sima Zhao). Finalement, Cao Shuang remet ses fonctions à Sima Yi, qui le fait exécuter.

Sima Zhao fait également exécuter Cao Mao, après que ce dernier ait tenté de le faire assassiner. Sima Zhao met sur le trône l'empereur Cao Huan qui le nomme duc de Jin.

Article connexe : Conquête du Shu par le Wei.

Sima Zhao lance également une vaste campagne contre le royaume de Shu qui aboutit à l'abdication de l'empereur Liu Shan. Sima Zhao est nommé prince de Jin par l'empereur Cao Huan.

Article connexe : Rébellion de Zhong Hui.

Peu après, il fait exécuter Zhong Hui un stratège du Wei qui avec l'ancien général du Shu Jiang Wei tenta de se tailler son propre royaume en tuant Sima Zhao.

Il meurt de mort naturel un an plus tard.

À la mort de Sima Zhao, c'est son fils Sima Yan qui lui succède. Après avoir destitué Cao Huan, Empereur que son père avait mis en place, il fonde la Dynastie Jin.Il finira par écraser les Wu en 280 et unifier le pays.

Traces dans la culture chinoise[modifier | modifier le code]

Son nom à laissé place à un Chengyu en cinq caractères (bien qu'habituellement ils soient en quatre caractères). Dans le cœur de Si Mazhao (司马昭之心 / 司馬昭之心, sī mǎzhāo zhī xīn, « Dans le cœur de Si Mazhao »).


Articles connexes[modifier | modifier le code]