SimCity (jeu vidéo, 2013)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
SimCity 2013
Éditeur Electronic Arts, Aspyr
Développeur Maxis
Concepteur Will Wright

Date de sortie
Genre Jeu de gestion
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme Windows, Mac
Média DVD, téléchargement
Contrôle Clavier, Souris

Évaluation ESRB : E ?
PEGI : 7 ?

SimCity (parfois désigné comme SimCity 5 ou SimCity 2013 pour éviter la confusion avec le premier opus portant le même nom) est un jeu vidéo développé par Maxis et édité par Electronic Arts. Il s’agit d'un jeu de gestion sorti en dans le monde[1] sur Windows. La version Mac est sortie le . Il est le sixième épisode de la série SimCity sur PC.

Au début de l'année 2012, Electronic Arts a prévu via son site une annonce spéciale et une surprise lors de la EA Game Changers le , arborant un compte à rebours cette même page. Lors de cette conférence, Lucy Bradshaw, la vice-présidente de Maxis, a annoncé officiellement le retour de SimCity pour 2013.

Le jeu est disponible en plusieurs versions : Limitée ou Deluxe. Une autre version qui était disponible en précommande existe aussi, l'édition numérique Deluxe. Il existe de plus de nombreuses extensions payantes ainsi que des extensions gratuites publicitaires.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

SimCity repose sur le même principe que ses prédécesseurs : l'objectif est de bâtir une ville en tenant compte de différents critères (pollution, électricité...) et en satisfaisant la population.

Cependant, cet opus a pour particularité d'être en trois dimensions, d'être le premier à comporter un volet multijoueur et le second a ne plus porter de numéro comme les précédents (2000, 3000, 4).

Il est en outre nécessaire de posséder un compte Origin ainsi qu'une connexion internet pour jouer. Depuis mars 2014, un mode solo a été ajouté, permettant d'éviter la connexion internet permanente.

Modes de jeu[modifier | modifier le code]

Multijoueur[modifier | modifier le code]

Il permet d'avoir accès à des classements, de faire évoluer le prix des matières premières ou de jouer avec ses amis. Il permettra aussi l'accès à des concours mondiaux, et il permet de stocker les villes sur un serveur distant, ce dernier point étant souvent sujet de bug. Ce mode de stockage empêche aussi le joueur d'accéder à ces villes si son serveur est en panne, et ce même si d'autres serveurs sont disponibles. Il peut aussi obliger un joueur à quitter un serveur où il avait créé plusieurs régions s'il devient saturé, toute création de région étant alors impossible.

Solo[modifier | modifier le code]

Le mode solo est une version limitée du jeu, introduite après sa sortie. Les villes sont ainsi stockées localement, le prix des matières premières est fixe, les classements ne sont pas disponibles, mais le joueur peut jouer en étant hors ligne.

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
Canard PC (FR) 4/10[2]
Computer and Video Games (GB) 6,8/10[3]
Game Informer (US) 6,5/10[4]
PC Gamer (GB) 69 %[5]
Presse numérique
Média Note
Eurogamer (GB) 4/10[6]
Gameblog (FR) 5/10[7]
Gamekult (FR) 6/10[8]
GameSpot (US) 5/10[9]
GamesRadar (US) 3/5[10]
IGN (US) 7/10[11]
Jeuxvideo.com (FR) 12/20[12]
Destructoid (US) 4/10[13]
Joystiq (US) 2,5/5[14]
Polygon (US) 6,5/10[15]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 63,82 %[16]
Metacritic 64/100[17]

Le jeu a reçu des critiques médiocres de la presse. Canard PC le qualifie de « catastrophe globale » et de « fiasco communicationnel et ludique »[18]. Le magazine explique que certains journalistes ont accepté de tester jeu selon les conditions d'Electronic Arts, c'est-à-dire en temps limité et sur des serveurs dédiés, et n'ont donc pas pu témoigner des gros problèmes de serveurs qu'a subi le jeu à son lancement (alors que la connexion Internet pour jouer était obligatoire)[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « SimCity sortira en France le  », urbanews.fr, (consulté le 24 octobre 2012)
  2. Guy Moquette, SimCity : Limité, bugué, incohérent, bâclé, étriqué, mensonger, pas fini, ah merde plus de plac..., 2 avril 2013, Canard PC no 273, p. 14-18.
  3. (en) Andy Kelly, « PC Review: SimCity review: Addictive, beautiful, but broken », ComputerAndVideoGames.com (consulté le 15 mars 2013)
  4. (en) « Building On Unstable Ground – SimCity – PC », www.GameInformer.com, (consulté le 15 mars 2013)
  5. (en) Tyler Wilde, « SimCity review », PC Gamer, Future plc, (consulté le 9 mars 2013)
  6. (en) Paul Dean, « SimCity review », Eurogamer, (consulté le 19 mars 2013)
  7. Gauthier Andres (Gautoz), Test : SimCity (PC), 9 mars 2013, Gameblog.
  8. Thomas Mangot (Dr Chocapic), Test : SimCity, 5 mars 2013, Gamekult.
  9. (en) VanOrd, Kevin, « SimCity Review », GameSpot, (consulté le 7 mars 2013)
  10. (en) « SimCity Review », GamesRadar (consulté le 15 mars 2013)
  11. (en) Stapleton, Dan, « SimCity Review », IGN,
  12. Anagund, Test du jeu SimCity, 4 mars 2013, Jeuxvideo.com.
  13. (en) Joshua Derocher, « The splines aren't reticulating », Destructoid, (consulté le 8 mars 2013)
  14. « SimCity review: They built this city to shock and troll », AOL, (consulté le 13 mars 2013)
  15. (en) Pitts, Russ, « SimCity Review: engineering addication », Polygon, Vox Media, (consulté le 10 avril 2013)
  16. (en) « SimCity », GameRankings, CBS Interactive (consulté le 17 mars 2013)
  17. (en) « SimCity », Metacritic, CBS Interactive (consulté le 17 mars 2013)
  18. a et b Ivan Le Fou, SimCity, une catastrophe globale, 2 avril 2013, Canard PC no 273, p. 53.

Lien externe[modifier | modifier le code]