Silviane Léger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Silviane Léger
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
TourcoingVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Silviane Léger, née le à Lille (Nord) et morte le à Tourcoing[1],[2],[3],[4], est une sculptrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ecce Homo, sculpture de Silviane Léger, 1996

Fille d'ouvriers, Silviane Léger travaille dès l'âge de 14 ans en usine puis pratique par la suite divers métiers, la publicité puis le journalisme. La proposition qui lui est faite d'écrire un livre sur les créateurs de Flandre et d'Artois[5] lui permet de rencontrer plusieurs artistes qui lui donnent le goût d'effectuer des études artistiques : une année à l'école des Beaux-Arts de Roubaix à l'École nationale supérieure des arts et industries textiles (ENSAIT) puis quatre années à celle des Beaux-Arts de Lille[6]. Elle va se diriger vers la sculpture monumentale, principalement d'extérieur[7].

Sa première exposition à Lille, en 1978, est pour Amnesty International. Les expositions suivent : à Paris, en 1981, au Musée du Luxembourg[8] à l'occasion du centième salon de l'Union des femmes peintres, sculpteurs, graveurs et décorateurs, puis dans différents pays d'Europe (Pays-Bas, Allemagne, Belgique, Italie) et aux États-Unis (New York, Washington et Orlando)[9].

À partir de 1981, elle réalise plusieurs sculptures monumentales pour les villes de Faches Thumesnil et Villeneuve-d'Ascq[10],[11]. En 1996, elle obtient le premier prix de la femme sculpteur européenne[12]. En 2004 puis en 2010, elle est invitée à participer à Lille 2004[13],[14] et Ruhr 2010[15], Capitales Européennes de la Culture.

Principales sculptures[modifier | modifier le code]

La Paternité assise, sculpture de Silviane Léger, Faches Thumesnil, 1987
Buste d'Albert Calmette, sculpture de Silviane Léger, CHR de Lille, 1997

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nord Éclair, « Silviane Léger : une belle personne, nous a quittés », sur www.nordeclair.fr,
  2. La Voix Du Nord, « Sylviane Léger, "la combattante généreuse" n'est plus », sur www.lavoixdunord.fr,
  3. « le fichier INSEE des personnes décédées », sur deces.matchid.io (consulté le ).
  4. « avis de décès de Madame Silviane Lèger », sur libramemoria.com (consulté le ).
  5. Silviane Léger, « Artisans et Créateurs de Flandre et d'Artois », 1974
  6. N.D.S, « Silviane Léger, sculpteur : la mémoire des mains », Nord Éclair, février 1992
  7. Caroline Dussoulier, « Silviane Léger : un parcours, une œuvre, des techniques », Nord Éclair, mars 2003
  8. Jean Bischoff, « Les sculptures de Silviane Léger : un hymne monumentale à la famille », La Voix du Nord, juillet 1981
  9. Martine Desvaux, « Ce qui se voit ne m'intéresse pas », La Voix du Nord, juin 1997
  10. Isabelle Danjou, « Une rame de sculptures pour le monde des cavernes », La Voix du Nord, juillet 1982
  11. Antoine Plateel, « Silviane Léger : Quatre sculptures pour le métro Lillois », Nord Éclair, août 1982
  12. « Travailler la terre à mains nues », Le Nord, magazine du Conseil Général du Nord, juillet 1997
  13. « Silviane Léger à l'hospice d'Havré : Léger(s) moments de folie », La Voix du Nord, janvier 2004
  14. http://www.nordeclair.fr/Locales/Tourcoing/2009/12/04/l-hospice-5-ans-l-havre-reussite-culture.shtml
  15. Marie-Luise Schmand, « Kasper, der Grenzgänger », WAZ Mediengruppe, novembre 2010
  16. http://achft.ville-fachesthumesnil.org/bull_68_01_02.php
  17. Jean Bischoff, « Une sculpture de Silviane Léger pour un pèlerinage toujours vivace », La Voix du Nord, septembre 1981
  18. P. Percq, « L’Art... Underground », Nord Éclair, avril 1983
  19. http://www.villeneuvedascq.fr/homme_metro_silviane_leger.html
  20. Bruno Vouters, « Un groupe de statues a été inauguré face au chemin des Crieurs », La Voix du Nord, mai 1985
  21. Gérard-Jacques Lustremant, Histoire de Faches-Thumesnil, édition Association Culturelle et Historique de Faches Thumesnil, 1996
  22. Christian Vincent, « Une femme à la croisée de l'air, de l'eau du feu et de la terre », La Voix du Nord, Août 2011
  23. « La Voix du Nord », sur La Voix du Nord (consulté le ).
  24. Antoine Plateel, « Un bronze qui ne laisse pas de marbre », Nord Éclair, juin 1997
  25. « Au CHR : Albert Calmette a enfin son buste », La Voix du Nord, juin 1997
  26. Carole Lefebvre, « Marguerite Yourcenar en sa demeure », Nord Éclair, novembre 2003
  27. Aurélia Moussli, « L'empreinte de l'or dans le bronze », Nord Éclair, juillet 2008
  28. « La Voix du Nord », sur La Voix du Nord (consulté le ).
  29. Hélène Grafeuille, « Plus de trois cents personnes pour l'inauguration de la nouvelle mairie », La Voix du Nord, novembre 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Nord-Pas de Calais à travers 100 statues (Vincent Breye - Éditions La Voix du Nord - 2000)
  • Sculptures monumentales de Silviane Léger dans Lille Métrople (Jean-Michel Stiévenard, Laurence Boitel, Silviane Léger - Atelier 2 / Lille Métropole Communauté Urbaine - 2002)
  • Sculpteurs et plasticiens du 21e siècle (Édition Syndicat National des Sculpteurs - 2004)
  • Silviane Léger - Sculptures, Prieuré de Vivoin (Louis-Jean de Nicolaÿ, Fredy Taminiaux, Silviane Léger - Centre Culturel de la Sarthe / Conseil Général de la Sarthe, 2006)
La Paternité, sculpture de Silviane Léger, Villeneuve d'Ascq, 1983
  • 100 portraits en ateliers (Luc Hossepied - Éd. Conseil Général du Nord, 2006)
  • Dictionnaire des Arts plastiques contemporains et modernes (J.P. Delarge, Éditions Gründ, 2009)
  • Mater Dolorosa (Gérard Gamand - Azart, le magazine international de la Peinture, 2009)
  • 200 œuvres de chair et de sang (Antoine Campo, préface de Christian Noorbergen - L'expressionnisme contemporain, 2010)
  • Isabelle Leclercq, Silviane Léger, Sculptures, Pays du Nord (Lille), 2004, 32 pages
  • Gérard Xuriguéra, Silviane Léger, 1991, 36 pages

Liens externes[modifier | modifier le code]