Silvia Marzagalli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Silvia Marzagalli
Description de cette image, également commentée ci-après
Silvia Margazagalli
Naissance (53 ans)
Milan
Nationalité Flag of Italy.svg Italienne
Diplôme
Doctorat d'histoire moderne
Profession

Silvia Marzagalli est une historienne italienne, spécialiste du commerce maritime au XVIIIe siècle.

Née en 1964 [1] , elle a soutenu sa thèse à l'Institut Universitaire Européen de Florence en cotutelle avec l'EHESS sous la direction de Stuart Woolf et de Louis Bergeron (de) sur le blocus continental à Bordeaux, Hambourg et Livourne de 1806 à 1813.

Elle a ensuite soutenu son HDR à l'Université de Paris I sous la direction d'Alain Cabantous sur Bordeaux et les États-Unis de 1786 à 1815.

Elle est aujourd'hui professeur d'histoire moderne à l'Université de Nice, membre senior de l'Institut universitaire de France (2012-2017)[2] et responsable de l'axe 3 'L'Europe et ses 'Autres' de la MSHS du Sud-Est. Elle a dirigé le Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine de 2010 à 2014.

Une partie de ses publications et la liste intégrale de celles-ci sont disponibles sur sa page sur academia.edu

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Les boulevards de la fraude. Le négoce maritime et le blocus continental, 1806-1813, Presses Universitaires du Septentrion, 1999.
  • Négoce, Ports et Océans. Mélanges offerts à Paul Butel, sous la direction de Silvia Marzagalli et Hubert Bonin, Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux, 2000, 454 p.
  • Bordeaux et la Marine de Guerre, sous la dir. de Silvia Marzagalli, Pessac, Presses Universitaires de Bordeaux, 2002, 200 p.
  • Transnational Companies, 19th – 20th centuries, sous la direction d’Hubert Bonin, Christophe Bouneau, Ludovic Cailluet, Alexandre Fernandez et Silvia Marzagalli, Paris, Ed. Plage, 2002, 997 p.
  • Guerre et économie dans l’espace atlantique du XVIe au XXe siècle, sous la direction de Bruno Marnot et Silvia Marzagalli (Actes du colloque international de Bordeaux, 3-4 octobre 2003), Pessac, Presses Universitaires de Bordeaux, 2006, 413 p.
  • Comprendre la traite négrière atlantique, CRDP Aquitaine, 2009.
  • Michel Biard, Philippe Bourdin et Silvia Marzagalli, Révolution Consulat et Empire (Histoire de France, sous la direction de Joël Cornette), Paris, Belin, 2009, 715 p.
  • En collaboration avec Pierre-Yves Beaurepaire, Atlas de la Révolution française. Circulations des hommes et des idées, 1770-1804, Paris, Autrement, 2010.
  • en collaboration avec John McCusker et Jim Sofka, Rough Waters. The United States involvement in the Mediterranean, 18th-19t c., St. John’s, Newfoundland, International Maritime Economic History Association (Research in Maritime History, 44), 2010, 232 p.
  • « La Méditerranée dans les circulations atlantiques au XVIIIe siècle  ». Dossier thématique de la Revue d’histoire maritime, n° 13, 2011, 250 p., en collaboration avec Arnaud Bartolomei.
  • Forum « Clio and the Machine: New Database Projects in Maritime History”, International Journal of Maritime History, XXIV:1, Juin 2012, p. 253-359.
  • en collaboration avec Pierre-Yves Beaurepaire, Michel Biard, Philippe Bourdin, Hervé Drévillon, Philippe Hamon, Nicola Le Roux, Le Grand Atelier de l'Histoire de France. Les Temps modernes, Paris, Bélin, 2012, 456 p.
  • « Villes et changements de souveraineté en Méditerranée», dossier thématique des Cahiers de la Méditerranée, n° 86, juin 2013, en collaboration avec Jean-Pierre Pantalacci, p. 15-218.
  • De Bonaparte à Napoléon, Paris, Belin, 2014, 195 p.
  • Bordeaux et les États-Unis, 1776 – 1815 : politique et stratégies négociantes dans la genèse d’un réseau commercial, Genève, Droz, 2015, 559 p. (prix Vovard de l’Académie Nationale des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux en 2016).
  • Les consuls en Méditerranée, agents d’information, XVIe-XXe siècle sous la direction de Silvia Marzagalli, Paris, Classiques Garnier, 2015, 381 p.
  • Pierre-Yves Beaurepaire et Silvia Marzagalli, Atlas de la Révolution française. Un basculement mondial, 1770-1804. Paris, Autrement, 2016, 95 p. (2e éd. revue et augmentée de l’Atlas publié en 2010). Publié aussi comme Grand Livre du Mois – édition Club. 
  • Forum ‘”In apparent disagreement with all law of nations in the world”: negotiating neutrality for shipping and trade during the French Revolutionary Wars’, ed.  Silvia Marzagalli and Leos Müller, International Journal of Maritime History, Vol. 28(1), February 2016, p. 108-192.
  • Les apories de la construction européenne’, dossier sous la direction de Silvia Marzagalli et Pierre-Yves Quiviger, Revue française d'histoire des idées politiques, No. 43, Avril 2016, p. 9-304.
  • Les études consulaires à l’épreuve de la Méditerranée’, dossier coordonné par Silvia Marzagalli et Jörg Ulbert, Cahiers de la Méditerranée, 93, décembre 2016, p. 9-75.

Références[modifier | modifier le code]