Silopi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Silopi
Administration
Pays Drapeau de la Turquie Turquie
Région Région de l'Anatolie du sud-est
Province Şırnak
Maire
Mandat
Emin Tugurlu, Parti pour la paix et la démocratie - BDP
2009-2014
Indicatif téléphonique international +(90)
Plaque minéralogique 73
Géographie
Coordonnées 37° 16′ 00″ nord, 42° 29′ 00″ est
Localisation
Localisation de Silopi
Districts de la province de Şırnak
Géolocalisation sur la carte : Turquie
Voir sur la carte administrative de Turquie
City locator 14.svg
Silopi
Géolocalisation sur la carte : Turquie
Voir sur la carte topographique de Turquie
City locator 14.svg
Silopi
Sources
« Index Mundi/Turquie »
Habur Anadolu Lisesi in Silopi district

Silopi est une ville et un district de la province de Şırnak, dans la région de l'Anatolie du sud-est, en Turquie. Le district, composé du centre de Silopi, de 3 cantons dépendants avec leurs propres municipalités et de 23 villages a une population urbaine de 73 400 personnes (recensement de 2009). Le maire de la ville de Adalet est actuellement Adalet Fidan.

Géographie[modifier | modifier le code]

La rivière Khabour, qui porte le même nom que la porte frontière, traverse le territoire du district et rejoint le Tigre ici.

Histoire[modifier | modifier le code]

Silopi est atteinte par l'offensive de l’armée turque contre les villes kurdes en 2016. Les troupes y laissent des inscriptions sur les murs de la ville telles que « Ma chère Turquie, au nom de Dieu, nous te nettoyons : nous sommes le JÖH, nous sommes venus vous envoyer en enfer ! »[1].

Ěconomie[modifier | modifier le code]

La porte frontière de Habur, le seul passage majeur entre la Turquie et l'Irak, est située dans le district de Silopi et est un facteur décisif pour l'économie de la région, à la fois en Turquie et au-delà de la frontière irakienne. Les files de camions en attente de dédouanement qui atteignent parfois quelques dizaines de kilomètres sur l'autoroute reliant les deux pays sont monnaie courante. L'oléoduc Kirkuk-Ceyhan traverse également le district.

Durant la guerre civile syrienne, Silopi est également le lieu de passage du pétrole syrien en direction de la Turquie, où il est, selon Al-monitor, étiqueté comme kurde irakien lors du passage de la frontière de Habur[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Laura-Maï Gaveriaux, « La sale guerre du président Erdoğan », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne, consulté le 22 janvier 2018)
  2. (en) Amberin Zaman, Oil trail reveals Turkey funding Syrian Kurdish rivals, al-monitor.com, 9 décembre 2019