Silence, on Court!

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne un site web. Pour le festival de film, voir Silence, on court !.
Logo actuel

Silence, on Court! était, de 2001 à 2007, la plate-forme Web francophone consacrée au court métrage la plus importante au Canada.

Histoire[modifier | modifier le code]

Silence, on Court!, une initiative de Michel Coulombe, est né en 2001 à Radio-Canada puis a été repris par l'Office national du film, en cofinancement avec Radio-Canada.

Organisation[modifier | modifier le code]

Sur le web[modifier | modifier le code]

Silence, on Court! se voulait avant tout une plate-forme Web. Le projet était derrière un certain nombre d'initiatives Web reliées au court métrage, souvent en partenariat avec d'autres sites et d'autres médias.

silenceoncourt.tv[modifier | modifier le code]

Financé par les fonds publics canadiens, le site silenceoncourt.tv était un portail francophone de diffusion de courts métrages internationaux, bien que principalement Québécois. Au cours de son existence, ce site a comptabilisé plus d'un million de visionnements sur plus de 2 000 films. Il s'agissait également d'un outil pour la communauté francophone du court métrage, mettant à la disposition des cinéastes forum, sondages, webzines, petites annonces et actualités.

Silence, on Court! à Cannes[modifier | modifier le code]

Chaque année, silenceoncourt.tv organisait l'appel de films Silence, on Court! à Cannes, un événement Web d'envergure internationale, en partenariat avec le Short Film Corner, dans le cadre du Festival de Cannes. L'Office National du Film a conservé cet événement prestigieux à la suite de la fermeture de Silence, on Court!.

Les concours[modifier | modifier le code]

Les concours de court métrage organisés par Silence, on Court! ont attiré de nombreux cinéastes émergents, et ont connu un succès appréciable.

  • Objectif Lait
  • Le Court en Web
  • Faites des courts, pas la guerre ![1] (ONF)
  • Cinéma Québécois, version court[2]

Hors du web[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Silence, on Court! a également été une émission télévisée, diffusée sur les ondes de ARTV de 2001 à 2005. D'abord animée par Michel Coulombe pour les 3 premières saisons, c'est Catherine Pogonat qui prit la barre pour la quatrième et dernière saison.

Festivals[modifier | modifier le code]

Dans sa mission de promouvoir le court métrage, Silence, on Court! a participé et/ou s'est associé à plusieurs festivals et événements à travers le monde, notamment :

  • Festival des films du monde de Montréal
  • Festival de Cannes
  • le Festival de Clermont-Ferrand
  • Festival de Portneuf
  • Festival d’Aubagne
  • Kino
  • Prends ça court
  • Vues d’Afrique
  • Rencontres internationales du documentaire de Montréal
  • Festival Vitesse Lumière
  • The Glitch Fest
  • FanTasia
  • Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue
  • Regard sur le court au Saguenay
  • Carrousel de Rimouski
  • Festival Cinémental
  • EICV
  • Le Festival du film étudiant de Québec
  • Festifilm
  • L'Intercollégial

Événements[modifier | modifier le code]

Silence, on Court! a organisé 24 événements thématiques dans plusieurs villes du Canada de même qu'à l'international :

  • La folie des groupes
  • Complètement Kino
  • Planète Kino
  • Les dessus et dessous de Phylactère Cola
  • Drôles de Français
  • Les aventures de John et Punch
  • Les 12 Poissons
  • Histoires belges
  • Coups de gueule
  • Total Kino!
  • Québécois tout court
  • Curieux, bizarre, étrange!
  • Noël Blues
  • Admission générale
  • Opération Coups de gueule
  • Au-delà du réel
  • Attention courts métrages
  • Top Cannes
  • Un film, genre…
  • Fous rires et humour noir
  • Oh! Merveilles!, Oh! Malheurs!
  • Entre l'arbre et la machine
  • Peur noire!
  • L'être le plus extraordinaire que j'ai connu.

Chiffres, nominations et récompenses[modifier | modifier le code]

  • Plus de 200 000 visionnements en ligne chaque année[1]
  • Plus de 2 000 court-métrages diffusés en ligne
  • Entre 150 et 250 films et webzines originaux disponibles en ligne, couvrant de nombreux aspects du court-métrage[1],[2]
  • Plus de 80 000 spectateurs en salles
  • Le site Internet a gagné le Grand Prix Boomerang 2003 – Portail spécialisé[3]
  • Le site Internet a été finaliste aux Prix Boomerang 2006 – Prix Macromédia[4]
  • Quatre saisons à la télévision sur ARTV[2]
  • 3 éditions de La Longue Nuit du Court, dont l'édition 2006 dans 30 villes canadiennes

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Planète Kino », sur Cinémental, (consulté le 27 janvier 2015).
  2. a et b Michel Coulombe, « Production et diffusion du court métrage au Québec : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le court sans… », Ciné-Bulles, vol. 23, no 2,‎ , p. 45 (lire en ligne).
  3. « Prix Boomerang 2003 », sur Cégep du Vieux Montréal (consulté le 27 janvier 2015).
  4. Joseph de Carie, « Curriculum Vitae » [PDF], sur Joseph de Carie (consulté le 27 janvier 2015), p. 2.

Liens externes[modifier | modifier le code]