Silène (papillon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Silène.

Brintesia circe

Le Silène (Brintesia circe) est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Satyrinae et au genre Brintesia.

Description[modifier | modifier le code]

Le Silène est un grand papillon de couleur marron rayé d'une bande blanc crème submarginale rectiligne, avec un ocelle noir discrètement pupillé de blanc à l'apex des antérieures.

Il est reconnaissable en vol à son dessus brun et à la large bande blanc crème qui traverse les deux ailes. Au sol, il se pose avec les ailes repliées (très mimétique sur écorces, feuilles mortes...).

Le revers des antérieures est marron ocre et le revers des postérieures marbré de marron et de blanc, tous deux rayés d'une bande blanche. Un ocelle noir discrètement pupillé de blanc à l'apex des antérieures est bien visible sur le dessus comme sur le revers.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Les imagos sont très semblables à ceux de deux autres espèces : Hipparchia hermione et Hipparchia fagi.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hibernation[modifier | modifier le code]

Univoltin, le Silène vole en une génération de début juin à mi-septembre[1].

C'est la jeune chenille qui hiberne, dans une loge souterraine[2].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de la chenille sont diverses Poacées : des Bromus dont Bromus erectus, des Festuca dont Festuca ovina, Lolium, Anthoxanthum et Sesleria[3],[1].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Le Silène est présent dans tout le sud de l'Europe : Espagne, grande moitié sud de la France, Italie, Grèce, sud de l'Allemagne et de la Pologne, Balkans ; Turquie, Moyen-Orient et jusqu'en Iran[1],[3].

Le Silène est présent dans la majorité des départements de la France métropolitaine, il n'est absent que des départements de Bretagne et du littoral de la Manche et de la mer du Nord et de leurs départements limitrophes, tout le Nord, Île-de-France incluse[4].

Biotope[modifier | modifier le code]

Il réside dans des lieux herbus secs.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Brintesia circe a été décrite par l'entomologiste danois Johan Christian Fabricius en 1775, sous le nom initilal de Papilio circe[5].

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Papilio circe Fabricius, 1775 Protonyme
  • Papilio proserpina Denis et Schiffermüller, 1775 [6]
  • Minois circe paraleuca Fruhstorfer, 1908 [7]
  • Minois circe maga Fruhstorfer, 1909[8]
  • Minois circe venefica Fruhstorfer, 1909[9]
  • Minois circe illecebra Fruhstorfer, 1909[8]
  • Satyrus circe teleuda Fruhstorfer, 1917[10]

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Le Silène ou le Circé en français, Great Banded Grayling en anglais, Weißer Waldportier en allemand et Rey mozo en espagnol[3],[11].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Sous-espèces
  • Brintesia circe asperomontana (Stauder, 1921)
Synonymie pour cette sous-espèce : Satyrus circe asperomontana Stauder, 1921[12]
  • Brintesia circe pannonia (Fruhstorfer, 1917)
Synonymie pour cette sous-espèce : Satyrus circe pannonia Fruhstorfer, 1917 [10]
  • Brintesia circe venusta (Fruhstorfer, 1909)
Synonymie pour cette sous-espèce : Minois circe venusta Fruhstorfer, 1909[13]

Le Silène et l'Homme[modifier | modifier le code]

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier[14]

Philatélie[modifier | modifier le code]

Timbre Deutschland

La poste allemande a émis un timbre à l'effigie du Silène en 2005 et la poste bulgare en 1984[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Tom Tolman, Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, (ISBN 978-2-603-01649-7)
  2. Papillons de Poitou-Charentes
  3. a, b et c funet
  4. lepinet
  5. Fabricius, 1775 Syst. Ent. : 495
  6. Denis & Schiffermüller, 1775 Ank. syst. Schmett. Wienergegend : 155, 169, pl. 1a, f. 9, pl. 1b, f. 9a, 9b
  7. Fruhstorfer, 1908 Soc. Ent. 23 (10) : 75
  8. a et b Fruhstorfer, 1909 Ent. Zs. 22 (49) : 211
  9. Fruhstorfer, 1909 Ent. Zs. 22 (49) : 211,
  10. a et b Fruhstorfer, 1917 Ent. Zs. 30 (25) : 99
  11. INPN taxonomie
  12. Stauder, 1921 Dt. ent. Z. Iris 35 (1/2) : 28
  13. Fruhstorfer, 1909 Ent. Zs. 22 (49)
  14. INPN protection
  15. [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman, Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, (ISBN 978-2-603-01649-7)
  • Lionel G. Higgins et Norman D. Riley, Guide des papillons d'Europe, Delachaux et Niestlé, 1988 (Lausanne).