Signy-le-Petit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Signy-le-Petit
Signy-le-Petit
Blason de Signy-le-Petit
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Charleville-Mézières
Intercommunalité Communauté de communes Ardennes Thiérache
Maire
Mandat
Béatrice Cardon
2020-2026
Code postal 08380
Code commune 08420
Démographie
Gentilé Signaciens, Signaciennes [1]
Population
municipale
1 218 hab. (2018 en diminution de 4,62 % par rapport à 2013)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 54′ 16″ nord, 4° 16′ 50″ est
Superficie 38,72 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Rocroi
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Signy-le-Petit
Géolocalisation sur la carte : Ardennes
Voir sur la carte topographique des Ardennes
City locator 14.svg
Signy-le-Petit
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Signy-le-Petit
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Signy-le-Petit
Liens
Site web signy-le-petit.com

Signy-le-Petit est une commune française située dans le département des Ardennes, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Représentations cartographiques de la commune
Carte OpenStreetMap
Carte topographique

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Signy-le-Petit est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Nicolas V de Rumigny — qui héritera en 1226 de la seigneurie de Florennes (Belgique) — fonde le village de Signy-le-Petit en 1214 et lui accorde une charte. Son exemple est bientôt suivi par les chanoines de Reims qui entreprennent de construire de nouveaux villages dans leur terre des Potées. À cet effet, les religieux rémois prennent en 1215 des arrangements avec le sire de Rumigny, leur avoué. C’est ainsi que le chapitre accorde à Nicolas et à ses successeurs douze deniers blancs et une poule ou un chapon à recevoir annuellement de chaque famille des villages nouveaux. Le seigneur, de son côté, promet aux chanoines aide et assistance pour les constructions projetées, et aux habitants son appui et sa protection, ainsi que le passe libre sur toutes ses terres[6].

Village frontalier, Signy, qui devint plus tard « Signy-le-Petit », fut souvent ravagé par les guerres : brûlé en 1340, dévasté en 1521. En 1636, il est incendié à nouveau et l'église détruite. Il ne faut donc pas s'étonner que l'édifice actuel, reconstruit de 1680 à 1686, soit une église fortifiée et constitue de nos jours l'une des étapes du circuit des « Églises fortifiées de Thiérache ».

Vers les années 1840, Signy, son bourg et ses hameaux à caractère agricole comptent 2 300 habitants. C'est un centre commercial et artisanal (brasseries, moulins, poteries, briqueteries). Mais les transformations industrielles du XIXe siècle amèneront l'exode rural : les activités artisanales s'arrêtent les unes après les autres. Dans le même temps, l'implantation de trois fonderies, qui feront travailler plus de 400 ouvriers en 1900, accentue le caractère industriel du bourg et favorise le développement d'une population strictement ouvrière.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des élections présidentielles (second tour)[modifier | modifier le code]

2002 : Inscrits : 978 - Abst. : 24,64 % - Jacques Chirac : 466 voix (68,93 %) - Jean-Marie Le Pen : 210 voix (31,07 %)

2007 : Inscrits : 966 - Abst. : 20,19 % - Nicolas Sarkozy : 371 voix (50,27 %) - Ségolène Royal : 367 voix (49,73 %)

2012 : Inscrits : 982 - Abst. : 24,85 % - François Hollande : 378 voix (54,62 %) - Nicolas Sarkozy : 314 voix (45,38 %)

(Source : Ministère de l'Intérieur).

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1944 1967 Jules Mouron PCF Cultivateur
Conseiller général, député (1945-1946)
1967 mars 2008 Abel Noreck PS puis DVG Enseignant
Conseiller général
mars 2008 avril 2014 Jean-Claude Mouron[8] DVG Retraité de La Poste
4 avril 2014[9] mai 2020 Jean-Michel Skoczypiec DVD Retraité
mai 2020 En cours Béatrice Cardon [10]   Responsable administrative


Signy-le-Petit a adhéré à la charte du parc naturel régional des Ardennes, à sa création en [11].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[13].

En 2018, la commune comptait 1 218 habitants[Note 2], en diminution de 4,62 % par rapport à 2013 (Ardennes : −3,25 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 7041 7181 6051 7801 9492 2592 2862 2432 340
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
2 1382 0532 0552 0062 0302 0301 9331 9831 902
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
1 9981 8531 9341 9201 9451 5821 6871 7211 592
1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2018 -
1 5431 3611 2801 3141 2901 3071 2611 218-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Signy-le-Petit

Les armes de Signy-le-Petit se blasonnent ainsi :

d'or à la bande de gueules chargé de trois alérions d'argent[16].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Base de loisirs.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.habitants.fr/ardennes-08
  2. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  3. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  6. Chanoine C-G. Roland, Histoire généalogique de la Maison de Rumigny-Florennes, ASANamur, tome 19, , page 206.
  7. « Almanach royal et national... : présenté à Sa Majesté et aux princes et princesses de la famille royale », sur Gallica, (consulté le 5 juillet 2020).
  8. http://www.lunion.presse.fr/article/politique/continuite-politique-et-familiale-la-saga-des-mouron
  9. « Lors de la première réunion du nouveau conseil municipal, Jean- Michel Skoczypiec a été élu maire », Le Courrier La Gazette, no 2340,‎ , p. 37 (ISSN 0183-8415)
  10. https://reader.cafeyn.co/fr/1926593/21599948
  11. Création du PNR des Ardennes
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  16. Banque du Blason
  17. « Orgue de tribune », sur Grand Est. Portail du patrimoine culturel
  18. « Orgue de chœur », sur Grand Est. Portail du patrimoine culturel
  19. « Pol Renault », sur Grand Est. Portail du patrimoine culturel
  20. « Une famille de facteurs d’orgues ardennais : les Renault », L'Orgue, no 149,‎ , p. 20-32 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]