Signalisation différentielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2017).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

La signalisation différentielle, ou transmission différentielle, est une méthode de transmission de signaux sur une ligne symétrique, c'est-à-dire utilisant deux conducteurs généralement identiques pour transmettre l'information — typiquement, des fils de cuivre. Elle consiste à envoyer sur un fil le signal et sur l'autre le signal opposé. On reconstitue le signal à l'arrivée en effectuant la différence des signaux.

Description[modifier | modifier le code]

Par exemple, si sur un fil « 1 » est codé par une tension de V et « 0 » est codé par 0 V, alors que sur l'autre fil « 1 » est codé par -5 V et « 0 » est codé par 0 V. À l'arrivée mesure la différence des signaux ; si la différence est de 10 V, on a reçu un « 1 » ; si la différence proche de 0 V, on a reçu un « 0 ».

Même si une perturbation électromagnétique dégrade le signal d'un fil, la différence de tension est inchangée, car on suppose que cette perturbation dégrade de la même manière l'autre fil. On réalise ainsi une transmission relativement immune au bruit. Pour améliorer cette immunité, on construit une ligne symétrique.

Exemple :

Une tension parasite de 2 V est insérée dans le câble alors qu'on est en train de coder un 1 : les signaux reçus vont être : 7 et -3 V au lieu de 5 et -5 V. Cependant, la différence est inchangée, elle vaut toujours 10 V, ce qui assure un décodage du 1 sans ambiguïté.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Cette méthode est notamment utilisée par les couches matérielles EIA-485 et EIA-422, ainsi que par les bus informatiques USB, SATA, FireWire et les liaisons Ethernet sur câbles en paires torsadées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]