Signal de Saint-Pierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Signal de Saint-Pierre
Le Signal de Saint-Pierre et le Verger vus depuis le massif du Luberon au sud.
Le Signal de Saint-Pierre et le Verger vus depuis le massif du Luberon au sud.
Géographie
Altitude 1 256 m[1]
Massif Monts de Vaucluse (Alpes)
Coordonnées 43° 58′ 46″ nord, 5° 29′ 07″ est[1]
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Vaucluse

Géolocalisation sur la carte : Vaucluse

(Voir situation sur carte : Vaucluse)
Signal de Saint-Pierre

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Signal de Saint-Pierre

Le signal de Saint-Pierre est le point culminant des monts de Vaucluse et s'élève à 1 256 mètres d'altitude, ce qui en fait aussi le plus haut sommet du parc naturel régional du Luberon.

Il est situé sur la commune de Lagarde-d'Apt, à l'est du bourg.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Signal est un nom commun, la francisation de signau, mot provençal ayant le sens de « repère » en montagne[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation et topographie[modifier | modifier le code]

Flancs méridionaux des monts de Vaucluse à proximité du signal de Saint-Pierre.

La ville la plus proche est Apt, à plus d'une quinzaine de kilomètres au sud. Au pied de la montagne, à l'ouest, par delà le bois de Saint-Pierre, se trouve le bourg de Lagarde-d'Apt. Au sud, la route redescend vers la commune de Rustrel et la vallée, avec toutefois un petit plat entre les Bannetons et les ruines du Blaise. Enfin, au nord, le relief est constitué par plusieurs vallons et collines sur lesquels on trouve la chapelle de Lamaron et l'observatoire astronomique Cirène, puis par le plateau de Saint-Christol.

L'accès au pied du signal de Saint-Pierre depuis la plaine du Luberon se fait par la route départementale 40 en direction de Saint-Christol. Il existe aussi un accès plus étroit depuis Rustrel. Une fois au pied du signal, trois chemins permettent d'accéder au sommet : depuis le sud en partant par la ferme des Bannetons, l'est depuis les Gaudins et enfin le nord en passant à proximité de la Ferre, entre le bois de Saint-Pierre et le bois du Verger.

Au sud-est du sommet et relativement proche s'élève le Verger, un autre sommet culminant à 1 235 mètres d'altitude.

Depuis le sommet, le panorama offre une vue sur la vallée du Calavon et le massif du Luberon au sud et sur les plateaux des monts de Vaucluse, la montagne de Lure et le mont Ventoux au nord.

Géologie et hydrographie[modifier | modifier le code]

Comme le reste des monts de Vaucluse, le signal de Saint-Pierre est formé de calcaires du Mésozoïque, souvent perméables. L'eau s'enfonce dans la roche, créant des réseaux souterrains (système karstique), ressortant aux points bas.

Il existe un petit plan d'eau au nord-ouest du sommet semblant servir à l'irrigation[réf. nécessaire].

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Le vignoble de l'AOC Ventoux à Roussillon avec en fond les monts de Vaucluse et le signal de Saint-Pierre.

Le flanc occidental du signal de Saint-Pierre est recouvert par le bois de Saint-Pierre. Le flanc oriental, partagé avec le sommet du Verger, est pour sa part recouvert par le bois du Verger. Les bois sont des hêtraies au sud-est et chênaies pubescentes au nord-ouest[3]. Entre le Verger et le signal de Saint-Pierre, à une altitude d'environ 1 190 à 1 200 mètres, un petit vallon mêle plantations de lavandes et garrigue montagnarde. L'étagement de végétation est d'ailleurs considéré comme montagnard[3].

Trois zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) touchent le territoire de la montagne. Une de type 2, les « monts de Vaucluse », et deux de type 1, la zone « sud-est des monts de Vaucluse » qui couvre principalement son versant méridional et la zone « nord-est des monts de Vaucluse » son versant septentrional[4].

Plusieurs secteurs de valeur biologique majeure (VBM) couvrent le territoire[5].

Climat[modifier | modifier le code]

Le signal de Saint-Pierre a une température minimale moyenne annuelle entre 2 et °C et une température maximale moyenne annuelle entre 11,9 et 13 °C. La pluviométrie, quant à elle, est estimée entre 1 000 et 1 100 mm par an[6].

Activités[modifier | modifier le code]

Agriculture et productions[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Vue sur les cultures de lavandes sur la commune de Lagarde-d'Apt avec en fond le mont Ventoux.

On trouve sur les plateaux tout autour du signal de Saint-Pierre de nombreux champs de lavandes. Plusieurs distilleries sont installées sur la commune et ses environs. L'altitude et le manque d'eau en font une zone peu favorable à de nombreuses cultures et a donc favorisé le choix de cette activité. La culture et la distillation de la lavande constituent l'activité principale de la commune et une activité majeure des monts de Vaucluse. Il s'agit de la variété Lavandula angustifolia plus communément appelée « lavande vraie » ou encore « lavande fine ». La seule commune de Lagarde d’Apt concentre 20 % de la production française de lavande fine[7].

Apiculture[modifier | modifier le code]

Quelques apiculteurs sont présents notamment pour la fabrication de miel de lavande.

Champignons[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

VTT[modifier | modifier le code]

Bien que cela soit relativement anecdotique, plusieurs chemins permettent la pratique de cette activité.

Randonnée[modifier | modifier le code]

Le sentier de grande randonnée n°4 arrive à l'ouest et repart à l'est en contournant le signal de Saint-Pierre par le sud.

Protection environnementale[modifier | modifier le code]

La pollution lumineuse est relativement faible, voire inexistante[8].

Le potentiel éolien est existant avec une force de 6,5 m/s[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]