Signal (informatique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Signal.

Un signal est une forme limitée de communication entre processus utilisée par les systèmes de type Unix et ceux respectant les standards POSIX. Il s'agit d'une notification asynchrone envoyée à un processus pour lui signaler l'apparition d'un événement. Quand un signal est envoyé à un processus, le système d'exploitation interrompt l'exécution normale de celui-ci. Si le processus possède une routine de traitement pour le signal reçu, il lance son exécution. Dans le cas contraire, il exécute la routine de traitement des signaux par défaut.

La norme POSIX (et la documentation signal(7) de Linux) limite les fonctions directement ou indirectement appelables depuis cette routine de traitements des signaux. Par exemple malloc ou printf ne peuvent y être utilisés (à cause d'une possible interférence avec l'état global du programme). Plus précisément, cette norme donne une liste exhaustive de fonctions primitives dites async-signal safe (en pratique, les appels systèmes) qui sont les seules à pouvoir être appelées depuis une routine de traitement de signal sans avoir un comportement indéfini. Il est donc suggéré d'avoir une routine de traitement de signal qui positionne simplement un drapeau déclaré volatile sig_atomic_t qui serait testé ailleurs dans le programme.

Historique[modifier | modifier le code]

La version 1 d'Unix avait des appels systèmes pour capturer les interruptions, les exceptions matérielles et l'arrêt du système. La version 4 regroupe toutes ses notions en une seule: signal. Toutes les exceptions matérielles numérotées reçoivent un nom dans la version 7.

kill apparaît dans la version 2 et peut envoyer des signaux arbitraire à partir de la version 5.

Envoyer des signaux[modifier | modifier le code]

L'appel système kill(2) permet d'envoyer, si cela est permis, un signal à un processus. La commande kill(1) utilise cet appel système pour faire de même depuis le shell. la fonction raise(3) permet d'envoyer un signal au processus courant.

Les exceptions comme les erreurs de segmentation ou les division par zéro génèrent des signaux. Ici les signaux générés seront respectivement SIGSEGV et SIGFPE. Un processus recevant ses signaux se terminera et générera un core dump par défault.

Le noyau peut générer des signaux pour notifier les processus que quelque chose s'est passé. Par exemple, SIGPIPE est envoyé à un processus qui essaye d'écrire dans un pipe qui a été fermé par celui qui lit. Par défaut, le programme se termine alors. Ce comportement rend la construction de pipeline en shell aisée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]