Sigmund Menkès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sigmund Menkès
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Lieux de travail
Mouvement

Sigmund Menkès, né à Lemberg (royaume de Galicie et de Lodomérie, Empire austro-hongrois) en 1896, mort à New York en 1986, est un peintre galicien de l'École de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une enfance passée, selon son expression, dans un « milieu triste », Sigmund Menkès, l’aîné de six enfants, s'inscrit en 1902 à l'Institut des Arts décoratifs de Lviv, où il rencontre Alfred Aberdam. Pour gagner sa vie, il est peintre en bâtiment. Menkès étudie parallèlement la technique de la fresque et travaille pour la restauration d’églises greco-catholiques de Galicie : « J’avais tout un plafond pour moi et je pouvais peindre ce que je voulais.[réf. nécessaire] »

En 1919, il consacre plus de temps à sa peinture et entre à l'Académie des beaux-arts de Cracovie. En 1922, Menkès est à Berlin dans l’atelier d’Alexander Archipenko. Il y rencontre Joachim Weingart et il y restera une année.

Il arrive à Paris en 1923. Il demeure dans l'ancien atelier du Douanier Rousseau, au 2 bis rue Perrel, atelier qu'il céda en 1935 à Léon Weissberg avant de partir pour les États-Unis, fuyant la montée du nazisme en Europe. Il expose à la Rotonde avec Alfred Aberdam, Léon Weissberg et Joachim Weingart ; on surnomme ces peintres le « groupe des quatre »[1].

Il meurt en 1986 dans le quartier de Riverdale à New York.

Expositions[modifier | modifier le code]

Collectives
Personnelles
  • 1928 : galerie Le Portique, Paris
  • 1936 : Sullivan Gallery, New York
  • 1930 : Société des amis des beaux-arts, Lviv
  • 1930 : Société juive pour le soutien aux beaux-arts, Varsovie

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Carol H. Beck Medal of the Pennsylvania Academy of Fine Arts (Philadelphie, 1943)
  • Gold Medal of the Corcoran Gallery (Washington, D.C., 1947)
  • Andrew Carnegie Award of the National Academy of Design (New York, 1955)
  • Alfred Jurzykowski Award (New York, 1967)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Collectif, École de Paris : Le groupe des Quatre, éd. Gallimard, Paris, 2002

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Léon Weissberg, par Isabelle Poujol, in: Les Cahiers de la belle vallée du Lot, n° 1, mars 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]