Sigma Octantis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sigma Octantis
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 21h 08m 46,8434s[1]
Déclinaison −88° 57′ 23,412″[1]
Constellation Octant
Magnitude apparente 5,42[2]

Localisation dans la constellation : Octant

(Voir situation dans la constellation : Octant)
Octans IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral F0 III[3]
Indice U-B 0,13[3]
Indice B-V 0,27[3]
Variabilité δ Sct[4]
Astrométrie
Vitesse radiale +11,9 ± 2 km/s[5]
Mouvement propre μα = +26,671 mas/a[1]
μδ = +5,612 mas/a[1]
Parallaxe 11,091 7 ± 0,141 6 mas[1]
Distance 90,157 5 ± 1,151 0 pc (∼294 a.l.)[1]
Caractéristiques physiques

Autres désignations

Polaris Australis, σ Oct, HR 7228, HD 177482, CPD-89 47, FK5 923, HIP 104382[2]

Sigma Octantis (σ Octantis, abrégé en σ Oct) est une étoile de magnitude apparente 5,42 située dans la constellation de l'Octant. Il s'agit de l'étoile visible à l'œil nu la plus proche du pôle Sud céleste. D'après la mesure de sa parallaxe par le satellite Gaia, elle est distante d'environ 90 pc (∼294 a.l.) de la Terre[1].

Étoile polaire[modifier | modifier le code]

La position de Sigma Octantis à 1° 2' 24" du pôle Sud céleste en fait la contrepartie australe de α Ursae Minoris, l'étoile polaire des habitants de l'hémisphère nord. Pour un observateur situé dans l'hémisphère sud, Sigma Octantis apparaît quasiment immobile tandis que la voûte céleste tourne autour d'elle. Parfois désignée sous le nom de Polaris Australis ou étoile du Sud, Sigma Octantis n'a cependant qu'un éclat très faible, presque invisible à l'œil nu, ce qui limite son utilité pour déterminer le Sud (la constellation de la Croix du Sud remplit bien mieux cet office).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Sigma Octantis est une étoile géante jaune-blanche de type spectral F0 III[3]. C'est également une étoile variable de type Delta Scuti à faible amplitude, qui présente une variation de 0,05 magnitude seulement[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g (en) A. G. A. Brown et al. (Gaia collaboration), « Gaia Data Release 2: Summary of the contents and survey properties », Astronomy & Astrophysics, vol. 616,‎ , article no A1 (DOI 10.1051/0004-6361/201833051, Bibcode 2018A&A...616A...1G, arXiv 1804.09365). Notice Gaia DR2 pour cette source sur VizieR.
  2. a et b (en) * sig Oct -- Variable Star of delta Sct type sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  3. a b c et d (en) D. Hoffleit et W. H. Warren, « Bright Star Catalogue », Catalogue de données en ligne VizieR : V/50. Publié à l'origine dans : 1964BS....C......0H, vol. 5050,‎ (Bibcode 1995yCat.5050....0H, lire en ligne)
  4. a et b (en) N. N Samus', E. V. Kazarovets et al., « General Catalogue of Variable Stars: Version GCVS 5.1 », Astronomy Reports, vol. 61, no 1,‎ , p. 80-88 (DOI 10.1134/S1063772917010085, Bibcode 2017ARep...61...80S, lire en ligne)
  5. (en) Ralph Elmer Wilson, General Catalogue of Stellar Radial Velocities, Carnegie Institution of Washington, (Bibcode 1953GCRV..C......0W)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]