Sig-Sauer P220

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sig-Sauer P220
Image illustrative de l'article Sig-Sauer P220
Présentation
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Type Pistolet semi-automatique
Munitions 9 mm (cart. 9 mm 41 pist.)
Fabricant SIG
Période d'utilisation 1975
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 835 g
Longueur(s) 198 mm
Longueur du canon 112 mm
Caractéristiques techniques
Vitesse initiale 323 m/s
Capacité 9 coups

Le Sig-Sauer P220 (Dénomination militaire, pistolet 9 mm 1975) est un pistolet conçu et fabriqué en Suisse par SIG. Il a également été produit et commercialisé par la société allemande Sauer & Sohn.

Développé pour remplacer le Sig P210 par une arme moins chère, dotée d'un mécanisme double action et qui demeure aussi fiable et précise que son ancêtre, le Sig P220 a été adopté en 1975 par l'Armée suisse sous le nom de Pistolet 9 mm 75, dont il est notamment l'arme d'ordonnance des officiers et sous-officiers supérieures. Plus tard d'autres forces armées et polices à travers le monde l'ont adopté.

Doté d'une carcasse en alliage d'aluminium injecté et d'une culasse en tôle emboutie, le P220 initialement chambré en 9 mm Parabellum, est chambré pour un nombre important de munitions : 7,65 mm Parabellum, .357 SIG (une version pour arme automatique du .357 Magnum), .38 Super Auto et .45 ACP.

Le P220 a également servi de base pour le développement de toutes les armes dont la désignation commence par P22 ainsi que du P239 et du P245.

Histoire[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Données techniques du pistolet 1975[modifier | modifier le code]

  • Calibre : 9 mm (cart. 9 mm 41 pist.)
  • Encombrement total : 210 mm
  • Longueur : 198 mm
  • Longueur du canon : 112 mm
  • Hauteur : 143 mm
  • Epaisseur : 34 mm
  • Nombre de rayures : 6
  • Longueur du pas des rayures : 250 mm
  • Profondeur des rayures : 0,115 mm.
  • Pression max. des gaz : 2 600 bar
  • Vitesse initiale : 323 m/s.
  • Magasin : 9 cartouches
  • Longueur de la ligne de visée : 160 mm

Réglage au tir[modifier | modifier le code]

La distance pour le réglage au tir est de 25 mètres.

Il existe cinq hausses différentes : +, N+, normal, N-, -.

L'arme est réglée au tir « Point à viser = point d'impact ».

  • Corrections latérales :
Le déplacement de la hausse de 1 mm modifie le point d'impact de 15,62 cm à 25 mètres. Si les touchés sont à gauche, déplacer la hausse à droite.
  • Corrections en hauteur:
L'échange d'une hauteur de hausse modifie le point d'impact de 4,2 cm à 25 mètres. Si les touchés sont trop haut, monter une hausse avec une encoche plus profonde.

Variantes[modifier | modifier le code]

Le P220 connut plusieurs variantes, conservant ses dimensions (P220-1 et P220ST) ou les réduisant (P225 et P245)

P220-1[modifier | modifier le code]

C'est un P220 en .45 ou .38 dont le verrou de chargeur a été replacé derrière la branche inférieure du pontet pour satisfaire la clientèle nord-américaine.

P220ST[modifier | modifier le code]

C'est la version en acier inoxydable (culasse et carcasse) de la gamme. Il est plus lourd.

P225[modifier | modifier le code]

Version Police et compacte du P220. La capacité est réduite. Produit en 9 mm Para seulement de 1980 à 1996, il a été adopté sous le nom P6 par de nombreux services de Police en RFA et en Suisse. Il a été remplacé par le P239.

P245[modifier | modifier le code]

Version raccourcie du P220-1 en .45 Auto uniquement. Il est principalement destiné au marché américain pour séduire les policiers en civil et les citoyens cherchant une arme facile à porter.

Munitions[modifier | modifier le code]

Munition Longueur Longueur du canon Poids non chargé Poids chargé Capacité
9 mm Parabellum 198 mm 112 mm 750 g 918 g 9 coups
.45ACP 198 mm 112 mm 730 g 951 g 7 coups
7,65 Parabellum 198 mm 112 mm 765 g 941 g 9 coups
.357 Sig 198 mm 112 mm 765 g 940 g 9 coups

Diffusion[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Armée suisse. Le pistolet 9 mm 1975 directives pour armuriers, règlement n° 65.351f (1978)
  • Clement Bosson. Armes individuelles du soldat suisse hier et aujourd'hui (1980)

Cette notice est issue de la lecture des monographies et des revues spécialisées de langue française suivantes :

  • Cibles (Fr)
  • Action Guns (Fr)
  • R. Caranta, Sig-Sauer. Une Épopée technologique européenne, Crépin-Leblond, 2003

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :