Sieur d'Arques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sieur d'Arques

Création 1946
Slogan Une histoire d'Hommes et de Passion
Siège social Limoux
Drapeau de France France
Direction Pierre-Louis Farges

Pascal Chiaroni

Activité Vins et Spiritueux
Société mère Avenue du Mauzac 11300 Limoux
Sociétés sœurs Avenue du Languedoc 11300 Limoux
Effectif 120 employés
Site web http://www.sieurdarques.com/

Chiffre d’affaires 46 millions de chiffre d'affaires en 2014

Sieur d’Arques, créée en 1946, est une cave coopérative réunissant 205 viticulteurs. Elle est située à Limoux, au sud de Carcassonne.

Cave Sieur d'Arques à Limoux

Historique[modifier | modifier le code]

L’histoire du vignoble Languedocien remonte au Ve siècle avant J-C, lorsque les Grecs y introduisent la vigne et ses pratiques culturales. En 1531 les moines Bénédictins de l’Abbaye de Saint Hilaire, une commune voisine de Limoux, produisent le premier vin effervescent[1]. En 1544, le Sieur d’Arques, seigneur de la région, conquis par ce vin effervescent, a pour coutume de lamper des « flascons » de Blanquette pour fêter dignement ses victoires. Quatre siècles plus tard, forts de cette anecdote historique, les vignerons baptiseront leur cave sous le nom de Sieur d’Arques.

L’AOC Blanquette de Limoux est créée en 1938, il s'agit de la première AOC du Languedoc et l’une des premières appellations de France (décrets du 18 février 1938). Née en 1946 de la volonté d’une poignée de vignerons désireux de prendre leur destin en main, la Société des Producteurs de Blanquette de Limoux ne sera renommée Sieur d’Arques que dans les années 1990.

En 1990, la cave organise la première édition de Toques et Clochers, une fête populaire et une des plus importantes vente aux enchères de vin en France. Le premier invité d'honneur est le chef cuisinier Pierre Troisgros, suivi de Paul Bocuse et d'Alain Ducasse en 1991 et 1992. 29 ans plus tard, l’événement accueille entre 30 000 et 50 000 personnes annuellement.

Reconnue comme un acteur majeur en Languedoc[2], la cave est aujourd'hui séparée en deux unités, elle possède son propre laboratoire d'analyse, deux boutiques de vente et son musée du vin.

Vignoble[modifier | modifier le code]

Son vignoble d'une surface d'environ 1800 hectares.

Vinification[modifier | modifier le code]

Les vins effervescents sont le cœur de métier historique de la cave Sieur d’Arques, qui utilise à la fois la méthode traditionnelle (Blanquette de Limoux et crémant de Limoux ) et la méthode ancestrale.

Les vins tranquilles sont élaborés par la cave, en rouge, blanc et rosé, sous les appellations Limoux, Pays d’Oc et Haute-Vallée de l’Aude.

Le terroir de Limoux est utilisé avec le cépage chardonnay. Le Limoux blanc présente la particularité d'être la seule appellation du Languedoc-Roussillon dont la fermentation et l'élevage doivent se faire obligatoirement en fûts de chêne à partir de raisins qui titrent un minimum de 11% vol potentiel.

Les cépages de l’appellation sont le mauzac, le chardonnay et le pinot Noir. Le merlot, la syrah et le grenache caractérisent les rouges.

Gamme de vins "Première Bulle"

Production[modifier | modifier le code]

La cave élabore 7 300 000 bouteilles de vins effervescents (en AOC) et 466 000 bouteilles d'appellation Limoux par an, distribuées à 35% à l'export et 65% en France.

Certifications de qualité[modifier | modifier le code]

Sieur d'Arques est certifiée:

  • pour son management de la qualité, ISO 9000-1 : 2008
  • pour la sécurité de ses denrées alimentaires, ISO 22000 : 2005
  • pour la transformation alimentaire et le conditionnement de ses produits, IFS version 6
  • pour son système d'étiquetage : BRC (British Retail Consortium Global Food Standard)
  • par Écocert, pour ses produits issus de l’agriculture biologique.

Engagement durable[modifier | modifier le code]

Depuis 2007, le groupe Sieur d'Arques est engagé aux côtés de caves viticoles leaders françaises dans une démarche de responsabilité, de l'élaboration du vin au verre de dégustation : Vignerons en développement durable[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « LIMOUX AOC du Languedoc - histoire - 1531 - l'origine historique du brut », sur www.limoux-aoc.com (consulté le 17 juin 2015)
  2. « Sieur d'Arques à Limoux, la signature des grands vins », La Dépêche du Midi, Toulouse,‎ (lire en ligne)
  3. « Vignerons en Développement Durable », sur www.v-dd.com (consulté le 17 juin 2015)