Sidney Gavignet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sidney Gavignet
Image illustrative de l’article Sidney Gavignet
Sidney Gavignet, au départ de la Route du Rhum 2014.
Contexte général
Sport Voile
Site officiel www.sidneygavignet.com
Biographie
Nationalité sportive Français
Naissance (49 ans)
Lieu de naissance Saint-Martin-d’Hères (Drapeau de la France France)

Sidney Gavignet, né le 23 décembre 1968[1] à Saint-Martin-d’Hères, est un navigateur français.

Fils d'un artiste savoyard connu pour ses œuvres en tant que peintre, affichiste, et décorateur sous le nom de Kaviiik, Sidney Gavignet est envoyé à 14 ans à L’École en bateau, expérience d'école alternative dirigée par Léonide Kameneff, pour découvrir la voile et le monde[2].

En 1986, il intègre une section sport-étude à Marseille[3] et commence en 1988 une préparation en Tornado pour les JO de Barcelone en 1992. En 1991, il devient vice-champion de France de Tornado[3]. Il embarque avec Éric Tabarly à bord de La Poste pour la Whitbread 1993-94 puis avec Marc Pajot à bord de France 2-3 pour la coupe Louis-Vuitton 1995.

En 1996, il remporte la Transat Québec-Saint-Malo à bord du monocoque Corum skippé par Pierre Mas puis le Tour de France à la voile à bord d'E.Leclerc skippé par Paul Cayard.

En 2001, il retrouve la Whitbread, désormais appelée Volvo Ocean Race, en tant que chef du voilier suédois Assa Abloy ; ils terminent deuxième. Quatre ans plus tard, Gavignet est l'un des barreurs de l'équipage ABN AMRO 1 de Mike Sanderson.

En 2009, il est recruté par le sultan d'Oman pour former les marins omanais[2]. Il participe à la Route du Rhum 2010 mais il est victime du chavirage de son maxi trimaran Oman Air Majan. En 2012, le MOD70 Musandam-Oman Sail est mis à l'eau. Il termine deuxième de la Transat Jacques-Vabre 2013 avec Damian Foxall qui devient son routeur pour la Route du Rhum 2014. En 2018, il prend le départ de la Route du Rhum dans la classe Rhum Mono.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.routedurhum.com/fr/skipper/79/sidney-gavignet
  2. a et b Jean-Louis Le Touzet, « La vague et l’âme », Libération,‎ (lire en ligne).
  3. a et b « Palmarès de Sidney Gavignet », sur Pôle Finistère de course au large (consulté le 2 novembre 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]