Sideroxylon lycioides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'argan ou arganier à feuilles de saule[1] - Sideroxylon lycioides - est un arbuste de la famille des Sapotacées originaire d'Amérique du Nord.

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un arbuste ou petit arbre pouvant atteindre 15 m de haut, à l'écorce grise. Les feuilles sont pétiolées et opposées, fermes et glabres. Le sommet du limbe est acuminé, sa base atténuée.

Les fleurs, petites et blanches, sont groupées en verticilles sur la tige à la naissance des feuilles. Le calice, de 1 à 3 mm de diamètre, est formé de 5 (parfois 6) sépales, et la corolle de 5 (parfois 6) pétales blancs. Les 5 (parfois 6) étamines ont moins de 3 mm de long. L'ovaire a 5 (de 4 à 6) locules.

Les fruits sont des baies noires, de 1 à 1,5 cm de diamètre.

Répartition[modifier | modifier le code]

L'argan à feuilles de saule est originaire d'Amérique du Nord. Cette plante de sols humides vit de préférence en milieu forestier ouvert.

Historique et position taxinomique[modifier | modifier le code]

Sideroxylon lycioides fait partie de la sous-famille des Sapotoideae, tribu des Sideroxyleae.

En 1755, Henri Louis Duhamel du Monceau décrit sous le nom de Sideroxilon spinosum une plante issue de graines en provenance de Louisiane, la confondant avec Sideroxylon spinosum L. tout en signalant l'épithète spécifique de lycoides utilisée en horticulture[2].

Carl von Linné redécrit cette plante en 1762 toujours dans le genre Sideroxylon qu'il avait défini en 1753, mais il la rend originaire du Canada alors que le spécimen provient de Caroline[3].

En 1788, Thomas Walter décrit une plante originaire de Caroline sous le nom de Sideroxylon laeve Walt. dans son Flora caroliniana[4].

André Michaux procède à la bonne localisation en Caroline et établit la synonymie avec Sideroxylon laeve Walt. dans Flora boreali-Americana[5].

En 1805, Christiaan Hendrik Persoon la reclasse dans le genre Bumelia de Olof Peter Swartz : Bumelia lycioides (L.) Pers., dans son Synopsis plantarum[6]. Carl Friedrich von Gaertner en 1807 et Carl Ludwig von Willdenow en 1809 opèrent le même reclassement créant ainsi deux homonymes illégaux.

Enfin, en 1838, Constantine Samuel Rafinesque la place dans le genre Decateles qu'il a créé en même temps : Decateles lycioides (L.) Raf., dans son Sylva telluriana[7].

Elle compte donc trois synonymes : Bumelia lycioides (L.) Pers., Decateles lycioides (L.) Raf., Sideroxylon laeve Walt.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Les fruits sont signalés comme comestibles ; le bois peut être aussi utilisé en tournerie en raison de son assez grande densité[8].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ce nom est employé par Jean-Baptiste de Lamarck dans son Encyclopédie méthodique - Botanique (en référence), avec raison, mais il peut prêter à confusion avec l'espèce Sideroxylon salicifolium (L.) Lam. qu'il avait lui-même dénommée ainsi et qu'il ne reprend plus ultérieurement
  2. Henri Louis Duhamel du Monceau - Traité des arbres et arbustes qui se cultivent en France en pleine terre - Volume II - Paris, 1755 - p. 260
  3. Carl von Linné - Species plantarum : exhibentes plantas rite cognitas, ad genera relatas, cum differentiis specificis, nominibus trivialibus, synonymis selectis, locis natalibus, secundum systema sexuale digestas - Volume 1 - Deuxième édition - Stockholm, 1762 - p. 279
  4. Thomas Walter - Flora caroliniana : secundum systema vegetabilium perillustris Linnaei digesta... - Londres, 1788 - p. 100
  5. André Michaux - Flora boreali-Americana, sistens caracteres plantarum quas in America septentrionali collegit et detexit Andreas Michaux - Tome I - Strasbourg : Berger-Levrault, An XI (1803) - p. 122
  6. Christiaan Hendrik Persoon - Synopsis plantarum, seu Enchiridium botanicum, complectens enumerationem systematicam specierum hucusque cognitarum - Volume 1 - Paris, 1805 - p. 237
  7. Constantine Samuel Rafinesque - Sylva telluriana : Mantis. synopt. : new genera and species of trees and shrubs of North America, and other regions of the earth : omitted or mistaken by the botanical authors and compilers, or not properly classified, now reduced by their natural affinities to the proper natural orders and tribes - Philadelphie, 1838 - p. 36
  8. Plantes d'avenir : Bumelia lycioides

Liens externes[modifier | modifier le code]