Sidel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sidel Blowing et Services
logo de Sidel

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Dates clés 19-10-1999 immatriculation société actuelle
Forme juridique société par actions simplifiée
Slogan Performance through understanding
Siège social Octeville sur Mer
Drapeau de France France
Direction Sam Strömerstén
Activité Fabrication de machines pour le travail du caoutchouc ou des plastiques (code 2896Z)
Société mère Tetra Laval
Filiales Sidel (Italy) (d) et Gebo cermex
Effectif 770 en 2017
SIREN 424 623 759
Site web www.sidel.fr

Chiffre d'affaires 785 662 500 € en 2017
Résultat net 8 998 100 € en 2017

Sidel (Société industrielle des emballages légers) est l’un des principaux fournisseurs mondiaux des solutions pour l’emballage des liquides alimentaires[1] : eaux, boissons gazeuses, lait, boissons sensibles, huiles, bière et boissons alcoolisées. La société produit des machines de soufflage (formage), de remplissage, d'étiquetage et de bouchonnage de bouteilles plastique, sous forme de machines individuelles ou de lignes complète, avec convoyage, filmage et palettisation (avec Gebo Cermex, filiale du groupe Sidel). Elle fournit également des services associés : conception et fabrication de moule, aide au réglage des paramètres du procédé, maintenance…

L'entreprise a été créée en 1961 au Havre (France) et a été rachetée par le Groupe Tetra Laval en 2003. Sidel est aujourd’hui l’une des trois divisions du Groupe Tetra Laval, avec Tetra Pak et DeLaval.

Historique[modifier | modifier le code]

Au début des années 1960, l'entreprise Lesieur envisage de conditionner l'huile dans des bouteilles plastiques en polychlorure de vinyle (PVC) plutôt que de verre, et développe les équipements pour la fabriquer. Les premières bouteilles sont faites par extrusion-soufflage, et portent le nom de DSL pour « Di Settembrini Lesieur » ; Antoine Di Settembrini avait déjà conçu des machines pour produire des contenants en polystyrène (PS : pots de yaourt ou de crème). En 1965, Lesieur crée la société Sidel, dont elle est propriétaire.

La société anticipe sa croissance et recrute de nombreux collaborateurs, mais les ventes ne suivent pas et la machine DSL4 a des défauts. En raison des difficultés financières, Lesieur cède Sidel à Pont-à-Mousson en 1972. L'entreprise conçoit des machines pour produire des bouteilles de polyéthylène (PE). Elle est regroupée avec deux autres entreprises achetées par Pont-à-Mousson : Kaufmann, fabricant d'extrudeuses, et Billion, fabricants de presses d'injection, pour former la SMTP (Société des machines pour la transformation des plastiques). En 1977, Sidel passe un accord avec Solvay pour travailler sur le polytéréphtalate d'éthylène (PET). Dans les années 1980, la société développe des machines d'étirage-soufflage de PET, les SBO (pour « soufflage bi-orienté »). En 1987, Pont-à-Mousson annonce son intention de vendre Sidel au groupe allemand Krupp, mais les dirigeants décident d'acquérir eux-mêmes l'entreprise (management buy-out)[2].

La société grandit au fur et à mesure du succès de la bouteille en PET. Sidel acquiert d’autres sociétés comme Cermex et Gebo, avant d’être rachetée par Tetra Laval en 2003. À la suite de l’acquisition de Sidel, Tetra Laval rachète également Simonazzi (située à Parme et qui appartient alors au Groupe SIG), société spécialisée dans la production de machines de remplissage de bouteilles en PET, en verre et cannettes en aluminium. Simonazzi fusionne alors avec Sidel pour former Sidel Group, un groupe en mesure de proposer à ses clients des solutions complètes pour le conditionnement des liquides alimentaires. À la suite de la crise économique des années 2008, Sidel connaît des difficultés, elle envisage une restructuration et une délocalisation en Chine afin d'obtenir un retour à l'équilibre en 2011[3],[4].

En 2013, La partie « fin de ligne » (convoyeurs et palettiseurs) est séparée de l'entreprise Sidel pour former l'entreprise Gebo Cermex, filiale du Groupe Sidel S.A[5].

En 2015, l'entreprise annonce un plan de licenciement collectif, et donc de fait d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) pour son site d'Octeville-sur-Mer[6],[7]. Pour la direction du groupe, il s'agit de mettre en place une « organisation simplifiée [qui] permettra aux employés de Sidel à travers le monde de fournir une expertise plus approfondie au bon endroit au bon moment […]. Ces changements proposés s'inscrivent dans le cadre de notre stratégie à long terme visant à fournir les meilleurs équipements et solutions de lignes complètes PET »[8]. Le p.-d.g. Mart Tiismann démissionne le 31 décembre 2015 et est remplacé par Sam Strömerstén[9], pendant le déroulement du PSE. Cette même année, le siège administratif est transféré de Zoug (Suisse) à Parme (Italie)[10].

Produits[modifier | modifier le code]

Le Groupe Sidel conçoit et fabrique des lignes complètes de conditionnement dans trois grandes familles d’emballage : bouteille de verre, bouteille plastique et boîte-boisson métallique. Sidel fabrique ainsi des équipements de soufflage pour bouteilles en PET, des équipements de remplissage, d’étiquetage, de fardelage, de palettisation, ainsi que des carbonateurs, des mixeurs et des pasteurisateurs. Sidel fournit également à ses clients des solutions de conception d’emballage, d’ingénierie de ligne et des services associés.

Sidel a déposé plusieurs brevets d'innovation, en particulier :

  • Actis™, un procédé consistant à créer une barrière permettant de mieux préserver les qualités du produit, par un dépôt plasma de carbone[11] ;
  • Predis™, un procédé de décontamination « à sec » (sans avoir recours à des désinfectants liquides), utilisant des vapeurs de peroxyde d'hydrogène activées dans le four[12],[13],[14], qui a reçu le prix Ringier Technology Innovation Awards[15].

Activité[modifier | modifier le code]

Sidel collabore avec les plus grands noms de l’industrie alimentaire, dont Coca-Cola, PepsiCo, Danone, Nestlé, Heineken. Sa base installée comprend plus de 30 000 machines dans 190 pays[16]. Le Groupe est présent sur tous les continents, avec des sites de production dans 12 pays et des filiales commerciales et de services techniques dans 28 pays. Sidel s’affirme comme un groupe multiculturel, dans lequel travaillent une soixantaine de nationalités différentes.

Structure du groupe Sidel[modifier | modifier le code]

Sidel Filling Aseptic (662 950 336) radiée le 31/12/2009

Sidel Services (409 753 811)

Sidel Holding (378 141 177)

Sidel Participations (365 501 089) Holding

Sidel Management (422 550 905) radiée le 14/05/2012

Sidel Corporate (480 107 515) radiée le 19/01/2009)


Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le groupe Sidel, leader mondial des machines fabriquant et remplissant des bouteilles en plastique pour boissons ». « Le groupe Sidel supprime 190 postes dans son usine près du Havre », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. Sidel S.A.S. sur Hoovers.com
  3. (it) « Sidel investirà 20 milioni in ricerca e sviluppo. Continua il confronto sugli esuberi », sur Gazzetta di Parma (consulté le 23 avril 2010)
  4. Menaces de licenciements : (it) « Sidel Parma, in 600 marciano contro la delocalizzazione: la metà rischia il posto » (consulté le 10 juin 2014)
  5. Naissance d’un leader dans l’ingénierie de ligne de conditionnement
  6. « Sidel supprime 360 postes, dont 190 près du Havre », Paris Normandie,‎ (lire en ligne)
  7. « Le groupe Sidel supprime 190 postes dans son usine près du Havre », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  8. « Sidel annonce une nouvelle structure organisationnelle », sur Sidel, (consulté le 25 janvier 2016)
  9. « Sam Strömerstén, futur président et CEO de Sidel Group », sur Sidel, (consulté le 25 janvier 2016)
  10. (en) Bill Bregar, « Sidel moves HQ to Italy and reorganises staff », sur Plastic News Europe, (consulté le 9 mars 2018)
  11. Brevet US 6328805 Equipment for processing a container using a low-pressure plasma having an improved vacuum circuit, Jean-Michel Rius, date d'antériorité 1999
  12. Brevet FR 2766121 Procédé pour la fabrication de récipients stériles, et installation pour la mise en œuvre, Bernard Marchau, Patrick Mie, Christian Bonel et François Quetel, date de priorité 1997
  13. Brevet PT 1490265 Method and installation for decontaminating preform necks, Patrick Mie et François Quetel, 2006
  14. Brevet EP 1941913 Method and device for sterilising preforms, François Quetel et Stéphane Hébert, date de priorité 2006
  15. (en) « Ringier Technology Innovation Awards for its Predis™ dry preform decontamination system », sur PETnology, (consulté le 25 janvier 2016)
  16. sidel.fr, « Données clés », sur www.sidel.fr (consulté le 23 avril 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]