Siberia (pâtisserie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Deux tranches de Siberia

Le Siberia (シベリア) est une pâtisserie japonaise à base de Castella fourré au yôkan (pâte de haricots rouge sucrée).

À ce titre, cette pâtisserie est parfois appelée "Castella au yôkan".

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Siberia aurait été créé au Japon entre la fin de l'ère Meiji et le début de l'ère Taisho.

Des documents font état de la fabrication de ce gâteau dans la pâtisserie Coty Bakery (コテイベーカリー) située dans la ville de Yokohama dès 1916[1].

Un Siberia à deux étages avec trois couches de Castella et deux couches de yôkan

Cette pâtisserie existe encore aujourd'hui et est une des rares boulangeries se spécialisant dans la confection du Siberia de nos jours.

Dans un de ses ouvrages intitulé "Roppa no Kishoku-ki" (ロッパの悲食記) publié pendant l'ère Taisho, l'auteur Roppa Furukawa décrit «des gâteaux dans les pots de la laiterie de forme triangulaire appelés Siberia, constitué de yôkan blanc entre du Castella».

Il est également possible de trouver des photographies en couleur datant des années 1930 dans un ouvrage intitulé "Kikiga Tôkyo no Shokuji" (聞き書 東京の食事), dans lequel le Siberia est décrit comme «un sandwich de Castella au yôkan».

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de cette pâtisserie reste aujourd'hui encore sujet à débat.

Une théorie répandue voudrait que son nom vienne de son apparence évoquant une voie de chemin de fer passant au milieu de la neige[2].

Une autre raconte que l'inventeur de ce gâteau aurait participé à la guerre russo-japonaise et aurait donné ce nom à la pâtisserie dont l'aspect lui rappelait les champs de bataille de la Sibérie[3].

La dernière se base sur des faits historiques, et notamment l'intervention japonaise en Sibérie entre 1918 et 1922 (en), qui avait pour but d'apporter des renforts à l'Armée blanche qui luttait contre l'armée des Bolcheviks pendant la guerre civile russe.

Le nom de Siberia aurait alors été ramené par des soldats japonais après ce conflit[4].

Préparation[modifier | modifier le code]

Le Siberia est composé de yôkan gelifié fourré entre des tranches de Castella.

La couleur du yôkan peut varier selon les recettes, brun, vert, rouge. Le nombre de couches de Castella varie généralement entre 2 et 4.

Le Siberia est populaire dans les régions de l'est du Japon, notamment dans la préfecture de Chubu, là où cette pâtisserie aurait été créée.

Elle est aujourd'hui vendue par des grandes chaines de distribution comme Yamazaki Baking.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Le Siberia a connu un regain de popularité après la sortie du film d'animation Le vent se lève des studios Ghibli, qui se passe dans les années 1940.

Il s'y trouve une scène dans laquelle le personnage principal en achète deux parts pour les offrir à des enfants errants[4],[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 澁川 祐子, « なぜ作られなくなったのか? 堀越二郎が食べていた「シベリア」「風立ちぬ」効果で復活した「妙な」お菓子 », sur JP Press,‎ 2013年10月11日 (consulté en 2013年11月30日)
  2. « シベリア物語 » [archive du 2009年7月27日], sur コテイベーカリー (consulté en 2013年11月30日)
  3. « シベリアあれこれ 名前の由来 » [archive du 2016年3月5日], sur AHO's Room (consulté en 2013年11月30日)
  4. a et b « 映画『風立ちぬ』に登場したお菓子「シベリア」のトリビア » [archive du 2013年12月2日], sur Goo Japan,‎ 2013年10月21日 (consulté en 2013年11月30日)
  5. « 懐かしの「シベリア」人気 映画「風立ちぬ」に登場 » [archive du 2013年12月3日], sur MSN Japan,‎ 2013年9月9日 (consulté en 2013年11月30日)
  6. 錢怡君, « 宮崎駿懷舊風 「西伯利亞蛋糕」翻紅 » [archive du 2013年12月4日], sur TVBS,‎ 2013年10月5日 (consulté en 2013年11月30日)