Si Ahmed Boubia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Si Ahmed Boubia
SI AHMED BOUBIA .jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Si Ahmed Boubia est un nationaliste, résistant et historien marocain, né à Khémisset en 1920 et mort à Kénitra en 1978.

Biographie[modifier | modifier le code]

C’est pendant ses études à l’Université Al Quaraouiyine de Fès qu’il a organisé avec ses camarades la célèbre manifestation de Khémisset du 22 octobre 1937 contre la politique coloniale française et contre le Dahir berbère[1], manifestation qui était à l’origine d’un mouvement de solidarité populaire dans d’autres contrées du Maghreb selon le témoignage même du Président tunisien Habib Bourguiba[2]. Condamné à une peine de prison de deux ans et assigné à résidence par les autorités du protectorat, il a réussi à participer plus tard activement au mouvement nationaliste marocain qui a conduit à la fin du protectorat en 1956. Après l’indépendance, il s’est engagé dans la vie politique du Maroc.

Son livre sur l’histoire de la résistance marocaine au colonialisme français et sur le rôle particulier qu’ont joué les tribus amazighes a été édité par l’Université Mohammed V de Rabat[3] La publication des manuscrits légués a été préparée et réalisée par son fils Fawzi Boubia avec le concours d’éminents historiens marocains.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Rézette, Les Partis politiques marocains, Préface de Maurice Duverger, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 2e édition, Paris, 1955, p. 9.
  2. Discours du président Habib Bourguiba à l’occasion de la commémoration du 40e jour de la mort de Allal El Fassi. Cf. journal Al Alam, 29 juin 1974. Dans ce discours, Habib Bourguiba insiste à plusieurs reprises sur l'importance du soulèvement de Khémisset pour une première coordination de la résistance au niveau du Maghreb.
  3. قبائل زمور والحركة الوطنية. مذكرات سي أحمد بوبية Les tribus Zemmour et le mouvement national. Mémoires de Si Ahmed Boubia. Publications de la Faculté des lettres et des sciences humaines, Université Mohammed V, Rabat, 2003, 720 p.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Allal El Fassi, Les mouvements indépendantistes du Maghreb Arabe, Tétouan, sans date ( علال الفاسي، الحركات الإستقلالية في المغرب العربي، دار الطباعة المغربية، تطوان، د.ت)
  • Charles-André Julien, L’Afrique du Nord en marche. Nationalismes musulmans et souveraineté française, Éditions Julliard, Paris, 1972.
  • Charles-André Julien, Le Maroc face aux impérialismes 1415-1956, Éditions J.A., Paris, 1978.
  • Mustapha El Qadéry, « Histoire nationaliste et cohésion nationale ». Cf. M. Kenbib, Temps présent et fonctions de l'historien, Publications de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Rabat Agdal, n° 158, p 1-21.
  • Robert Rézette, Les Partis politiques marocains, Préface de Maurice Duverger, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 2e édition, Paris, 1955.

Liens externes[modifier | modifier le code]