Siège de Nivelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Siège de Nivelles (1578)

Informations générales
Date du 8 mars au
Lieu Nivelles
(Belgique actuelle)
Issue Victoire espagnole
Changements territoriaux Nivelles retourne aux Espagnols
Belligérants
Prinsenvlag.svg Union de BruxellesDrapeau de l'Espagne Monarchie espagnole
Commandants
Joost de Soete, seigneur de VillersPierre-Ernest Ier de Mansfeld

Guerre de Quatre-Vingts Ans

Batailles

Oosterweel · Valenciennes · Rheindalen · Heiligerlee · Jemmingen · Jodoigne · Brielle · 1er Flessingue · Malines · Goes · Mons · Haarlem · 2e Flessingue · Borsele · Zuiderzee · Alkmaar · Leyde · Reimerswaal · Mook · Lillo · Zierikzee · 1er Anvers · 1er Bréda · Gembloux · Rijmenam · 1er Deventer · Maastricht · 2e Bréda · Açores · 2e Anvers · 3e Anvers · Boksum · Zutphen · 1er Berg-op-Zoom · Gravelines · 3e Bréda · 2e Deventer · 1er Groenlo · 2e Groenlo · Turnhout · Nieuport · Ostende · L'Écluse · 3e Groenlo · Saint-Vincent · Gibraltar · Saint-Vincent (1621) · 2e Berg-op-Zoom · 4e Bréda · 4e Groenlo · Matanzas · Bois-le-Duc · Abrolhos · Slaak · Maastricht · 5e Bréda · Cabañas · Kallo · Les Downs · Saint-Vincent (1641) · Hulst · Cavite

Le siège de Nivelles, durant la Guerre de Quatre-Vingts Ans, a eu lieu du 8 au 12 mars 1578 et a opposé les troupes des Etats-Généraux des Pays-Bas, retranchées dans la ville et dirigées par le colonel Joost de Soete, seigneur de Villers, à l'armée espagnole de Mansfeld. Face aux attaques des unités françaises au service de l'Espagne, de Soete dut capituler.

Histoire[modifier | modifier le code]

Joost de Soete, seigneur de Villers, commandant de la place de Nivelles

Après la bataille de Gembloux, Don Juan avait rapidement ramené les villes de Zichem, Tirlemont, Louvain, Aarschot et Diest, sous l'autorité royale. De son côté, le prince de Parme avait pris trois villes et son armée s'était réunie à celle de Don Juan. Ils firent route vers Nivelles ensemble. La ville était défendue par une garnison des États-Généraux, sous l'autorité du colonel Joost de Soete, seigneur de Villers, comprenant six compagnies d'infanterie et deux compagnies de cavalerie.

Don Juan ayant envoyé Charles de Mansfeld en éclaireur, la ville fut bombardée et assaillie deux fois, mais ces attaques furent repoussées avec succès par de Soete. L'arrivée des armées de Don Juan et de Parme changèrent la situation. Les renforts apportaient huit canons qui bombardèrent sans relâche les murs de la ville. Quatre attaques espagnoles furent repoussées. Finalement, le prince d'Orange qui était au courant de la situation intenable des assiégés leur permit de demander une reddition honorable. Tous les civils furent épargnés lors de la prise de la ville. Les soldats malades ou blessés furent autorisés à quitter la ville après leur guérison, mais le reste des soldats ne put emporter qu'une rapière au moment de quitter la ville.

Don Juan offrit les biens confisqués aux mercenaires français. Ces objets étaient stockés dans l'hôtel de ville. Cependant, lorsque les troupes françaises furent autorisées à les récupérer, une bagarre éclata. Un des soldats laissa chuter une mèche sur un baril de poudre, ce qui entraîna une forte explosion qui tua ou blessa cent-vingt soldats français.

Contrairement aux accords, les blessés qui étaient restés furent tous exécutés par la nouvelle garnison. Après cela, les armées de Don Juan et de Parme devaient faire route vers Binche, pour prendre la ville, mais, le 1 octobre 1578, Don Juan décéda. Parme fut choisi comme le nouveau commandant de l'armée des Flandres. Le roi le désigna comme nouveau gouverneur des Pays-Bas. De Soete fut nommé commandant de Bouchout en 1580.

Articles connexes[modifier | modifier le code]