Siège d'Ilovaïsk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Siège d'Ilovaïsk

Informations générales
Date -
Lieu Ilovaïsk, Ukraine
Issue Victoire des séparatistes
Belligérants
Drapeau de l'Ukraine UkraineFlag of the Donetsk Republic (Organisation).svg République populaire de Donetsk
Commandants
Flag of the Donetsk Republic (Organisation).svg Mikhail Tolstykh alias "Givi"
Pertes
459 morts
478 blessés
(selon l’armée ukrainienne)
Plus de 1000 morts
Plusieurs centaines de prisonniers
(selon une enquête parlementaire)
300 morts
(selon l’armée ukrainienne)

Guerre du Donbass

Batailles

Euromaïdan (21 novembre 2013 au 22 février)

Révolution de février (18-23 février)

Crise de Crimée (26 février au 28 mars)

Guerre du Donbass (depuis le 6 avril 2014)
Siège de Sloviansk (12 avril au 5 juillet) · 1re bataille Aéroport de Donetsk (26-27 mai) · Attaque du Vol 17 Malaysia Airlines (17 juillet) · Offensive de Donetsk (21 juillet à mi-août) · 1ers combats de Marioupol (août-septembre) · Siège d'Ilovaïsk (10 août - 2 septembre) · Prise aéroport Donetsk (28 sept. au 21 janvier 2015) · 2es combats de Marioupol (janvier 2015) · Bataille de Debaltseve (17 janvier au 18 février 2015) · Coup d'État de 2017 à Louhansk (20 au 24 novembre 2017)
Coordonnées 47° 55′ 33″ nord, 38° 11′ 45″ est

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

(Voir situation sur carte : Ukraine)
Siège d'Ilovaïsk

Le siège d'Ilovaïsk est une bataille de la guerre du Donbass. Au début du mois d'août 2014, l'armée ukrainienne lance un assaut sur la ville d'Ilovaïsk, pour couper en deux les forces séparatistes de Donetsk et Louhansk. Les premiers bombardements commencent le 10 août. Après plusieurs tentatives, l'armée ukrainienne entre dans la ville le 19 août. Dans les jours qui suivent, elle s'empare d'une portion importante de la ville. Fin août, les séparatistes mènent, avec l'appui présumé de forces russes selon les autorités ukrainiennes, une contre-offensive dans le Donbass et reprennent de nombreux territoires en quelques jours. Ils encerclent Ilovaïsk, où plusieurs milliers de soldats ukrainiens se retrouvent prisonniers. Après plusieurs jours de siège et de combats, un accord est finalement trouvé entre les parties pour permettre l'évacuation des troupes ukrainiennes de la ville. Au cours de la bataille, 459 soldats ukrainiens ont été tués officiellement, mais selon des volontaires ukrainiens, le bilan pourrait être cinq fois supérieur[1]. La chute d'Ilovaïsk a eu un impact important dans l'opinion ukrainienne, la responsabilité de l'état-major ukrainien étant pointée du doigt lors de l'encerclement des soldats. À la suite de cet échec, le ministre de la Défense ukrainien Valery Heletey a été contraint de démissionner[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Up to 459 Ukrainian soldiers killed near Ilovaisk in 2014 - Ukraine's chief military prosecutor », Interfax-Ukraine,‎ 2015-17-05 (lire en ligne)
  2. « Ukraine Turns To New Defence Chief Ahead of Russia Talks », Defense News,‎ (lire en ligne)