Shushanik Kurghinian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Shushanik Kurghinian
Kurghinians.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
ErevanVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités

Shushanik Kurghinian née Popoljian, en arménien : Շուշանիկ Կուրղինյան, né le 18 août 1876 à Gyumri et morte le 24 novembre 1927 à Erevan, est une poétesse arménienne[1] particulièrement investi dans l'écriture poétique socialiste et féministe[2]. Elle est connue pour avoir donné la parole aux sans-voix et considérait son rôle de poète comme profondément politique.

Elle est inhumée au Panthéon Komitas à Erevan[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Son premier poème a été publié en 1899 à Taraz. En 1900 sa première nouvelle est publiée dans la revue Aghbyur. Après avoir fondé le premier groupe politique des femmes Hunchakian à Alexandrapol, Kurghinian fuit à Rostov-sur-le-Don afin d'échapper à la traque du régime tsariste. Son premier volume de poésie, Sonnerie de l'Aube a été publié en 1907, et un de ses poèmes de ce volume, L'Amour de l'Aigle a été traduit et inclut dans la deuxième anthologie d'Alice Stone Blackwell.

Après la Révolution russe, en 1921, elle retourne en Arménie soviétique où elle vit jusqu'à sa mort.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Shushanik Kurghinian » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) Agop Jack Hacikyan, The Heritage of Armenian Literature: From the eighteenth century to modern times, Wayne State University Press, (ISBN 0814332218, lire en ligne)
  2. (en) Victoria Rowe, A History of Armenian Women's Writing, 1880-1922, Cambridge Scholars Press, (ISBN 9781904303237, lire en ligne)
  3. (en) « Shushanik Kurghinian (1876-1927) - Find A Grave... », sur www.findagrave.com (consulté le 12 juillet 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]