Shunosaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les dinosaures
Cet article est une ébauche concernant les dinosaures.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Shunosaurus lii

Shunosaurus
Description de cette image, également commentée ci-après

Reconstitution artitstique.

Classification
Règne Animalia
Classe Reptilia
Ordre Saurischia
Sous-ordre  Sauropodomorpha
Infra-ordre  Sauropoda
Famille  Cetiosauridae

Genre

 Shunosaurus
Dong & Tang[1], 1983

Nom binominal

 Shunosaurus lii
Dong & Tang[1], 1983

Shunosaurus est un genre éteint de dinosaures sauropodes herbivores rattaché à la famille des Cetiosauridae.

Il a été découvert dans la formation inférieure de Xiashaximiao qui se place dans la partie supérieure de la formation de Dashanpu affleurant au nord-est de la ville de Zigong dans le Sichuan en Chine. Cette formation est d'âge Jurassique moyen, probablement Bathonien, c'est-à-dire datée d'il y a environ 165 Ma (millions d'années).

Une seule espèce est rattachée au genre : Shunosaurus lii[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de genre dérive de « Shu », l'ancien nom du Sichuan et du latin « saurus » (reptile), tandis que le nom d'espèce « lii » honore le célèbre hydrologue Li Bing, gouverneur du Sichuan au IIIe siècle[1].

Description[modifier | modifier le code]

Shunosaurus est un des sauropodes les mieux connus d'un point de vue anatomique. En effet, de nombreux restes fossiles de cet animal ont été découverts, et 94% des os constituant son squelette ont été identifiés. La longueur de Shunosaurus, estimée initialement à 11 mètres, a été révisée à 9,5 mètres en 2010 Gregory S. Paul et son poids à 3,3 tonnes[2].

Shunosaurus est surtout remarquable par sa massue située au bout de la queue[3] comme un ankylosauridé. Ses dents sonr robustes avec des couronnes hautes de 8 centimètres insérées sur des mâchoires courbées vers le heut qui fonctionnaient comme des cisailles. Elle porte deux pointes successives en forme de cônes, hautes de 5 centimètres et constituées d'ostéodermes. Elles servaient probablement à repousser ses ennemis.

Classification[modifier | modifier le code]

Shunosaurus était classé traditionnellement dans la sous-famille des Cetiosaurinae ou la famille des Cetiosauridae[4].

Les analyses cladistiques ont remis en cause cette classification. En 1995, Paul Upchurch place Shunosaurus dans la famille des Euhelopodidae avec plusieurs autres sauropodes chinois du Jurassique[5]. Mais, en 2002, une analyse phylogénique conduite par Jeffrey Wilson situe Shunosaurus dans une position très basale au sein des Eusauropoda[6].

Le cladogramme ci-dessous reprend les résultats obtenus par J. A. Wilson en 2002[5] :

Sauropoda

Melanorosaurus



Camelotia



Blikanasaurus


 

Lessemsaurus



Antetonitrus





Gongxianosaurus


Gravisauria

Vulcanodon



Tazoudasaurus



Isanosaurus


Eusauropoda

Shunosaurus



Patagosaurus



Omeisaurus



Mamenchisaurus



Barapasaurus


non nommé

Cetiosaurus



Neosauropoda







Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Z. Dong et Z. Tang. 1983. New ornithopod genus from the Middle Jurassic of Sichuan Basin, China. Vertebrata PalAsiatica 21(2), p. 168-171
  2. (en) Paul, G.S., 2010, The Princeton Field Guide to Dinosaurs, Princeton University Press p. 173
  3. (en) Dong Z., Peng G., Huang D. 1989. [The discovery of the bony tail club of sauropods]. Vertebrata Palasiatica 27: 219–224
  4. (en) Dong Zhiming, Dinosaurian Faunas of China, China Ocean Press, Beijing, (ISBN 3-540-52084-8)
  5. a et b (en) P. Upchurch. 1995. "The evolutionary history of sauropod dinosaurs". Philosophical Transactions of the Royal Society of London B 349: 365-390
  6. (en) J. A. Wilson. 2002. "Sauropod dinosaur phylogeny: critique and cladistic analysis". Zoological Journal of the Linnean Society 136: 217-276

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Référence Fossilworks Paleobiology Database : Shunosaurus Dong et al., 1983 (en)