Shunichi Suzuki (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shunichi Suzuki.
Shunichi Suzuki
Shunichi Suzuki cropped 2 Shunichi Suzuki and Yukiya Amano 20130701.jpg

Shunichi Suzuki

Fonction
député à la Chambre des représentants du Japon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Informations générales
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Parti politique
Père
Sœur
Site web

Shunichi Suzuki (鈴木 俊一, Suzuki Shunichi?), né le à Tokyo, est un homme politique japonais.

Double dynastie politique[modifier | modifier le code]

Suzuki est le fils de l'ancien Premier ministre Zenkō Suzuki, il est également le beau-frère de Tarō Asō (autre ancien chef du Gouvernement nippon). Son épouse Chikako appartient à une grande famille politique comprenant Heikichi Ogawa et un autre ancien Premier ministre, Kiichi Miyazawa.

Carrière[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'université Waseda, Suzuki est depuis 1990 membre de la Chambre des représentants du Japon, sous l'étiquette du parti libéral-démocrate.

Il est ministre de l'Environnement de 2002 à 2003 dans le gouvernement de Junichiro Koizumi.

Positions[modifier | modifier le code]

Suzuki est affilié au lobby révisionniste Nippon Kaigi[1], et membre de deux groupes parlementaires d'extrême droite :

  • Groupe de Discussion Nippon Kaigi (日本会議国会議員懇談会 - Nippon kaigi kokkai giin kondankai)
  • Groupe Parlementaire sur l'Association Shito de Leadership Spirituel (神道政治連盟国会議員懇談会) - NB: également connu sous le nom de Sinseiren, Ligue Politique Shinto, Shinto Seiji Renmei Kokkai Giin Kondankai

Suzuki a fourni les réponses suivantes au questionnaire soumis en 2012 par Mainichi aux parlementaires[2]:

  • en faveur de la révision de la Constitution
  • en faveur de la remilitarisation du Japon (révision de l'Article 9 de la constitution japonaise)
  • contre la réforme de l'assemblée nationale (pour un système monocaméral au lieu du système bicaméral actuel)
  • en faveur de la réactivation des centrales nucléaires
  • contre l'objectif de l'abandon du nucléaire civil d'ici la fin des années 2030
  • en faveur de la relocalisation de la base navale américaine Futenma d'Okinawa
  • en faveur de l'étude en vue de l'acquisition des îles Senkaku par le gouvernement
  • en faveur d'une attitude ferme vis à vis de la Chine
  • contre la participation du Japon à l'Accord de partenariat transpacifique
  • contre le nucléaire militaire au Japon
  • contre la réforme de la famille impériale permettant à une femme de conserver son statut impérial après le mariage

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel de Nippon Kaigi
  2. Mainichi 2012: senkyo.mainichi.jp/46shu/kaihyo_area_meikan.html?mid=A03002001001

Liens externes[modifier | modifier le code]