Shtandart (1703)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La frégate Shtandart (russe : Штандартъ) est le premier navire de la flotte russe de la Baltique. Sa quille fut posée le au chantier naval Olonetsky près d'Olonets par décret du tsar Pierre Ier et des ordres émis par le commandant Aleksandr Menchikov. Le navire fut construit par le constructeur naval néerlandais Wybe Gerens sous la supervision directe du tsar. Ce fut le premier navire amiral de la marine impériale russe et il fut en service jusqu'en 1727. Le nom Shtandart fut également donné aux yachts royaux des tsars jusqu'à la Révolution russe en 1917. Le yacht royal du tsar Nicolas II fut le dernier de cette série.

C'est aussi le nom de sa réplique de 1999.

La réplique de 1999 a trois mâts et son déplacement est de 220 tonnes. Elle mesure 25 mètres (82,0 ft) de long à sa ligne médiane, 27,5 mètres (90 ft) de long sur le pont et 34,5 mètres (113 ft) de long dans l'ensemble. Le Shtandart mesure 6,9 mètres (23 ft) de large avec un tirant d'eau de 3,3 mètres (11 ft). Le navire est conçu pour des vitesses comprises entre 8 et 9 nœuds sous voiles et sous moteurs auxiliaires requis par les normes modernes jusqu'à 15 nœuds (28 km/h). L'effectif d'origine en 1703 était compris entre 120 et 150, et l'équipage moderne se compose de 30 stagiaires et 10 officiers.

Le premier Shtandart (1703)[modifier | modifier le code]

Le nom Shtandart (étendard) signifie le désir de Pierre le Grand d'accéder à la mer Baltique, qui au moment de la construction du Shtandart était dominée par l'Empire suédois. Un plan visant à prendre le contrôle de la mer Baltique sur la Suède fut relancé après la fin de la Grande Ambassade de Pierre en 1698. Le nom fait plus directement référence à une pavillon naval créée pour la nouvelle flotte de la Baltique, dont le Shtandart fut le premier navire[1],[2]. Le but de Pierre fut finalement réalisé après avoir vaincu de manière décisive les forces suédoises à la bataille de Poltava [3],[4] en 1709, un tournant pour la Russie dans la Grande Guerre du Nord (1700-1721).

La conception du Shtandart combinait des techniques d'écoles de construction navale anglaise et néerlandaise. La carcasse du navire était large, presque carrée, et le double fond du navire plat, ce qui réduisait le tirant d'eau. Le gréement haut des voiles est de style anglais. La frégate fut lancée le et mit les voiles le pour Saint-Pétersbourg.

Le Shtandart et Peter I[modifier | modifier le code]

Le Shtandart fut construit en seulement cinq mois, et l'implication personnelle du tsar Pierre Ier peut avoir accéléré la construction. Peter avait appris les techniques de construction navale des Néerlandais lors de sa tournée de la Grande Ambassade d'Europe occidentale (1697-1698), et il navigua sur le Shtandart en tant que capitaine sous le pseudonyme de Peter Mihajlov lors de son voyage inaugural d'Olonets à Saint-Pétersbourg en .

L'empereur Pierre Ier dans un chantier naval (Lemersoue 1709)

Dans la grande cabine, une boussole suspendue au-dessus d'une table ne pouvait être lue que par le dessous. Une légende russe raconte que cette boussole était suspendue au-dessus du hamac de Pierre et que lorsqu'il se réveillait, il vérifiait toujours la boussole pour s'assurer que la frégate était sur la bonne voie.

Réparations et rupture[modifier | modifier le code]

Le Shtandart fut révisé en 1710 et quatre canons furent ajoutés à son armement, ce qui en fit une frégate de 28 canons. Le navire fut mis en cale sèche en 1711 pour le remplacement de plusieurs baux. En 1727, Catherine Ire commanda une étude de la frégate pour déterminer si elle était suffisamment solide pour un autre radoub. Lors d'une tentative de surélévation du navire au-dessus de la ligne de flottaison, la coque fut coupée en deux par les câbles utilisés dans le processus. Le Shtandart fut démoli et Catherine ordonna la construction d'un navire de remplacement. Cette commande fut finalement été exécutée en 1994.

Réplique moderne de 1999[modifier | modifier le code]

En 1994, un petit groupe de passionnés de voile dirigé par Vladimir Martus commença la construction d'une réplique du navire. Martus développa une nouvelle disposition du Shtandart construite avec quatre cloisons, la divisant en cinq compartiments. Le « Shtandart Project » (une organisation non commerciale dédiée au développement de la jeunesse) lança une réplique de la frégate le .

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]