Shoot-boxing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shoot-boxing
シュートボクシング
{{#if:
Combat de féminines
Combat de féminines

Domaine Percussion
Forme de combat Sport de combat associant boxe pieds-poings et lutte debout
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Fondateur Caesar Takeshi (1985)
Dérive de Boxe birmane, Boxe thaïe, Kick-boxing japonais
Pratiquants renommés Andy Souwer, Kenichi Ogata
Fédération mondiale Site officiel du Shoot-boxing

Le shoot-boxe ou en anglais, shoot-boxing (シュートボクシング) est un sport de combat moderne utilisant les coups de poing, de pied et de genou associés à des techniques de projection et certaines formes de soumissions. C’est avant tout une boxe pieds-poings qui s’est développée sous l’influence du kickboxing par le japonais Caesar Takeshi. Cette discipline correspond au kick-boxing japonais (K-1) originel des années 1960 avec des projections.

Projection par fauchage au corps-à-corps

Histoire[modifier | modifier le code]

Le shoot-boxing est créé en août 1985 par le kick-boxeur japonais Caesar Takeshi. Certains combattants de MMA ont commencé leur carrière par le shoot-boxing comme Hayato Sakurai. Le shoot-boxing a également attiré dans ses rangs de grands combattants comme le fameux Jens Pulver et également des stars du K-1 World MAX comme Andy Souwer, Albert Kraus et Hayato Sakurai. Le premier grand événement de shoot-boxing a eu lieu le 1er septembre 1985.

S-Cup World Champions[modifier | modifier le code]

La coupe du Monde de shoot-boxing (en anglais, Shoot Boxing World Cup ou S-Cup) a lieu tous les deux ans depuis sa création en 1995 et rassemble huit combattants triés sur le volet. Ci-dessous le palmarès depuis sa première édition :

Tableau de rencontre de l’édition… Vainqueur Finaliste
Shoot Boxing World Cup 2010 Drapeau de Thaïlande Buakaw Por.Pramuk Drapeau des États-Unis Toby Imada
Shoot Boxing World Cup 2008 Drapeau des Pays-Bas Andy Souwer Drapeau du Japon Kenichi Ogata
Shoot Boxing World Cup 2006 Drapeau du Japon Kenichi Ogata Drapeau des Pays-Bas Andy Souwer
Shoot Boxing World Cup 2004 Drapeau des Pays-Bas Andy Souwer Drapeau du Japon Hiroki Shishido
Shoot Boxing World Cup 2002 Drapeau des Pays-Bas Andy Souwer Drapeau de la République populaire de Chine Jhon Igo
Shoot Boxing World Cup 1997 Drapeau des Pays-Bas Rayen Simson Drapeau de la Belgique Mohamed Owari
Shoot Boxing World Cup 1995 Drapeau du Japon Hiromu Yoshitaka Drapeau des États-Unis Ronny Lewis
Projection par la hanche

Divisions et durée des matchs[modifier | modifier le code]

Les matches de shoot-boxing concernent deux divisions, les espoirs et les élites. En “élite” les matchs sont de cinq rounds de trois minutes chacun. Pour les tournois, c’est-à-dire plusieurs matchs sur la même journée, seulement trois rounds de trois minutes et en cas d’égalité à la fin du temps réglementaire, un extra round de trois minutes permet aux combattants de se départager.

Particularités réglementaires[modifier | modifier le code]

Le match peut être remporté par une technique de soumission (clé ou étranglement) en position debout ou en arrivant au sol. Une projection à grande amplitude de l’adversaire est signalée par l’arbitre qui annonce de vive voix un « shoot » en levant le bras. La tenue de combat respecte le choix du combattant (pantalon ou short).

Catégories de poids[modifier | modifier le code]

Depuis 2001, les catégories sont les suivantes :

Catégorie Poids
Minimumweight class - 47 kg
Flyweight - 50 kg
Bantamweight - 52 kg
Super bantamweight - 55 kg
Featherweight - 57 kg
Super featherweight - 60 kg
Lightweight - 62 kg
Super lightweight - 65 kg
Welterweight - 67 kg
Super welterweight - 70 kg
Middle weight - 72 kg
Super middleweight - 75 kg
Light heavyweight - 80 kg
Heavyweight - 85 kg
Super heavyweight 90 kg et plus

Développement mondial[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Depuis 2002, le shoot-boxing est promu en France par l’association WKA-France. L’un des premiers à se lancer dans l’aventure des tournois de shoot-boxing est Thierry Muccini.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Alain Delmas, Lexique de la boxe et des autres boxes (Document fédéral de formation d’entraîneur), Aix-en-Provence, 1981-2005
  • Patrick Lombardo, Encyclopédie mondiale des arts martiaux, Éditions E.M., Paris, 1997

Liens externes[modifier | modifier le code]

Vidéo[modifier | modifier le code]