Shonisaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Shonisaurus
Description de cette image, également commentée ci-après
Shonisaurus popularis (vue d'artiste de Nobu Tamura).
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Reptilia
Super-ordre  Ichthyopterygia
Ordre  Ichthyosauria
Sous-ordre  Merriamosauria
Infra-ordre  Shastasauria
Famille  Shastasauridae

Genre

 Shonisaurus
Camp, 1976

Espèces de rang inférieur

Shonisaurus est un genre éteint d' ichthyosaures géants, des reptiles marins de la famille des Shastasauridae[1],[2]qui vivaient dans ce qui aujourd'hui l'Amérique du Nord. Les deux espèces rattachées au genre, Shonisaurus popularis et Shonisaurus sikanniensis, ont été découvertes respectivement au Nevada (États-Unis) et en Colombie-Britannique (Canada). Elles ont vécu durant le Trias supérieur, au cours du Norien, il y a environ entre 227 et 208 Ma (millions d'années).

L'espèce Shonisaurus sikanniensis, décrite en 2004, atteint 21 mètres de long, ce qui en fait un des plus grands reptiles marins connus[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom Shonisaurus signifie « lézard de la montagne de Shoshone », en référence au lieu où il a été découvert dans le Nevada au sein de la formation géologique de Luning.

Découverte et description[modifier | modifier le code]

Comparaison de 3 espèces de grands Shastasauridae :
* Shonisaurus sikanniensis, ex-Shastasaurus sikanniensis (21 mètres de long),
* Guanlingsaurus liangae, ex-Shastasaurus liangae (8,30 mètres de long),
* Shastasaurus pacificus (6 mètres de long).
Dessin de Dimitri Bogdanov.

Shonisaurus popularis[modifier | modifier le code]

Restauration d'un crâne de Shonisaurus popularis.

Dans le Nevada, les restes de 37 Shonisaurus popularis ont été extraits des calcaires du Norien. Avec ses 15 mètres de long et son poids de 10 tonnes, il était le deuxième plus grand ichthyosaure ayant jamais existé, derrière Shonisaurus sikanniensis long de 21 mètres et pesant 20 tonnes. Il surpasse la taille de Cymbospondylus (long de 10 mètres et pesant 4 tonnes) et de Temnodontosaurus (long de 12 mètres et pesant 8 tonnes).

Il se nourrissait d'ammonites ou de grosses proies (bélemnites, crustacés ou poissons) et son corps hydrodynamique était « cétiforme » (en forme de baleine).

Ses fossiles ont été découverts en 1920 au Nevada dans la Montagne de Shoshone. Il a été décrit 56 ans plus tard, en 1976, par Charles Camp.

Shonisaurus a un museau long et ses nageoires sont plus longues et plus étroites que celles des autres ichthyosaures. Il ne porte des dents qu'à l'extrémité de ses mâchoires et seulement chez les plus petits spécimens juvéniles. Ce caractère particulier pourrait correspondre à une branche latérale, relativement spécialisée, dans la lignée évolutive principale des ichthyosaures [4]. Son corps est un peu plus rebondi que celui des autres reptiles marins[3].

Shonisaurus a longtemps été représenté avec un aileron dorsal et une queue en forme de croissant, une morphologie connue chez les ichtyosaures plus évolués. Cependant aucun aileron n'a été observé chez les autres shastasauridés et aucune donnée fossile ne soutient cette hypothèse. La pointe supérieure de sa nageoire caudale était probablement moins longue que l'autre extrémité[5].

Il a été envisagé que Shonisaurus aurait attrapé ses proies soit par aspiration, soit en refermant sa bouche comme une guillotine pour les capturer, se nourrissant ainsi principalement de céphalopodes[6]. Cette hypothèse a été réfutée par R. Motani et ses collègues en 2013 qui montrent que la morphologie de ses mâchoires nn'est pas adaptée à ce comportement de prédation[7].

En 2002, des restes fragmentaires attribués à Shonisaurus popularis ont été décrits dans le nord-est de l'Italie[8].

Shonisaurus sikanniensis[modifier | modifier le code]

Comparaison de taille entre :
* Shonisaurus sikanniensis, ex-Shastasaurus sikanniensis (en rouge),
* Shonisaurus popularis (en vert).

En 2004, une nouvelle espèce de Shonisaurus a été découverte et décrite en Colombie-Britannique sous le nom de Shonisaurus sikanniensis considérée comme le plus grand ichthyosaure connu à ce jour[3]. L'estimation de la longueur du squelette de Shonisaurus sikanniensis atteint 21 mètres ; il est considéré comme un des plus grands reptiles marins de tous les temps[3].

Cependant les paléontologues divergent quant à l'attribution de cet ichthyosaure soit au genre Shonisaurus, soit au genre Shastasaurus. En 2011, P. Martin Sander et ses collègues, placent les espèces Shonisaurus sikanniensis et Guanlingsaurus liangae dans le genre Shastasaurus[6]. Cette proposition est rejetée par C. Ji et son équipe en 2013[9] et par D. R. Lomax et ses collègues en 2018[10].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) C. Ji, D. Y. Jiang, R. Motani, W. C. Hao, Z. Y. Sun et T. Cai, « A new juvenile specimen of Guanlingsaurus (Ichthyosauria, Shastasauridae) from the Upper Triassic of southwestern China », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 33, no 2,‎ , p. 340 (DOI 10.1080/02724634.2013.723082)
  2. (en) Ji C, Jiang D-y, Motani R, Rieppel O, Hao W-C, Sun Z-Y. 2016. Phylogeny of the Ichthyopterygia incorporating recent discoveries from South China, Journal of Vertebrate Paleontology. 2016; 36: e1025956
  3. a, b, c et d (en) E. L. Nicholls and M. Manabe. 2004. Giant ichthyosaurs of the Triassic - a new species of Shonisaurus from the Pardonet Formation (Norian: Late Triassic) of British Columbia. Journal of Vertebrate Paleontology 24(4):838-849
  4. (en) The Marshall Illustrated Encyclopedia of Dinosaurs and Prehistoric Animals, London, Marshall Editions, , 78–79 p. (ISBN 1-84028-152-9)
  5. (en) Wallace, D.R. (2008). Neptune's Ark: From Ichthyosaurs to Orcas. University of California Press, 282 pp
  6. a et b (en) P. Martin Sander , Xiaohong Chen, Long Cheng, Xiaofeng Wang Short-Snouted Toothless Ichthyosaur from China Suggests Late Triassic Diversification of Suction Feeding Ichthyosaurs P. Martin Sander, Xiaohong Chen, Long Cheng, Xiaofeng Wang PLOS x Published: May 23, 2011https://doi.org/10.1371/journal.pone.0019480
  7. (en) R. Motani, T. Tomita, E. Maxwell, D. Jiang et P. Sander, « Absence of Suction Feeding Ichthyosaurs and Its Implications for Triassic Mesopelagic Paleoecology », PLoS ONE, vol. 8, no 12,‎ , e66075 (PMID 24348983, PMCID 3859474, DOI 10.1371/journal.pone.0066075, lire en ligne)
  8. (en) M. Dalla Vecchia and M. Avanzini. 2002. New findings of isolated remains of Triassic reptiles from Northeastern Italy. Bollettino della Societa Paleontologica Italiana 42(2-3):215-235
  9. (en) C. Ji, D.-Y. Jiang, R. Motani, W.-C. Hao, Z.-Y. Sun and T. Cai. 2013. A new juvenile specimen of Guanlingasaurus (Ichthyosauria, Shastasauridae) from the Upper Triassic of southwestern China. Journal of Vertebrate Paleontology 33(2):340-348
  10. (en) Lomax DR, De la Salle P, Massare JA, Gallois R (2018) A giant Late Triassic ichthyosaur from the UK and a reinterpretation of the Aust Cliff ‘dinosaurian’ bones. PLoS ONE 13(4): e0194742. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0194742

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

(en) Référence Paleobiology Database : Shonisaurus Camp, 1976