Shizuko Natsuki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Shizuko Natzuki
夏樹静子
Naissance
Tokyo, Drapeau du Japon Japon
Décès (à 77 ans)
Fukuoka, Drapeau du Japon Japon
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture japonais
Genres

Shizuko Natzuki (夏樹静子), née le à Tokyo et morte le à Fukuoka[1], est une femme de lettres japonaise, spécialisée dans le roman policier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès ses études supérieures à l'Université Keio, elle publie des nouvelles policières, dont l'une, intitulée Watashi dake ga shiteru, est nommée pour le prix Edogawa Ranpo. En 1962, elle épouse un industriel du pétrole et abandonne provisoirement l'écriture pour se consacrer à sa famille.

Elle reprend la plume en 1969 pour écrire le roman policier Tenshi ga Kiete Yuku. Suivront une centaine de titres qui rencontrent un immense succès, une bonne dizaine étant en outre adaptés par la télévision japonaise. La Promesse de l'ombre (Daisan no onna, 1978), une sombre histoire d'intoxication alimentaire par une grande compagnie de fabrication de biscuits, remporte à sa publication en France le prix du roman d'aventures. Meurtre au Mont Fuji (W No higeki, 1982) est un drame familial où les membres d'une famille se concertent pour cacher à la police qu'une des leurs est la meurtrière du grand-père. Cette œuvre, la plus célèbre de Natsuki au Japon, y connaît pas moins de trois adaptations : un téléfilm en 1982, un film en 1983 et une mini-série télévisée en 2012.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Daisan no onna (1978)
    Publié en français sous le titre La Promesse de l'ombre, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1959, 1989
  • W No higeki (1982)
    Publié en français sous le titre Meurtre au Mont Fuji, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1861, 1986
  • Fuho wa gogo niji ni todoku (1983)
    Publié en français sous le titre Hara-Kiri, mon amour, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 2039, 1990
  • Marianne (1997)
    Publié en français sous le titre Marianne, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 2400, 1998

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • The Missing Alibi (1986)
    Publié en français sous le titre L'Absence d'alibi, dans Mystères 88, Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche » no 6502, 1988
  • Divine Punishment (1991)
    Publié en français sous le titre Châtiment divin, dans Histoires de la crème du crime, Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche » no 4299, 1992
  • The Lady on the Phone (1996)
    Publié en français sous le titre La Femme au bout du fil, avec Le Monde no 16345, traduit de l'anglais par Pascal Aubin, Editions du Masque, 16-08-1997

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) « 作家の夏樹静子さん死去 「蒸発」「Wの悲劇」 77歳 », sur asahi.com,‎ (consulté le 21 mars 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]