Shireen Mazari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Shireen Mazari
Illustration.
Shireen Mazari en 2019.
Fonctions
Ministre pakistanaise des Droits de l'homme
En fonction depuis le
(3 ans et 2 mois)
Premier ministre Imran Khan
Prédécesseur Roshan Khursheed Bharucha
Députée de l'Assemblée nationale du Pakistan
En fonction depuis le
(3 ans, 2 mois et 7 jours)

(4 ans, 11 mois et 30 jours)
Biographie
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Quetta, Baloutchistan, Drapeau du Pakistan Pakistan
Nationalité pakistanaise
Parti politique Mouvement du Pakistan pour la justice
Diplômé de London School of Economics
Université Columbia
Religion Islam

Shireen Mehrunnisa Mazari (en langue ourdou : شیریں مہر النساء مزاری) est une femme politique pakistanaise, née le . Elle est l'actuelle ministre fédérale des droits de l'homme, en fonction depuis le [1].

Elle a été la présidente de la commission parlementaire chargée de la nomination du commissaire électoral en chef et des membres de la Commission électorale du Pakistan. Députée de l'Assemblée nationale depuis 2013, elle a été présidente du groupe parlementaire du Mouvement du Pakistan pour la justice[2].

Études[modifier | modifier le code]

Shireen Mazari étudie à la London School of Economics, et obtient un doctorat en science politique à l'université de Columbia[3],[4]. Elle rejoint l'université Quaid-i-Azam en tant que professeure associée, dont elle devient quelques années plus tard la présidente du département de la défense et des études stratégiques[2].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

En 2002, Shireen Mazari devient la directrice de l'Institut d'études stratégiques, financé par le gouvernement, jusqu’à son licenciement en 2008[5],[6],[7]. En 2009, elle est nommée rédactrice en chef du quotidien The Nation[2],[8],[9]. Elle a également animé une émission de télévision hebdomadaire sur la chaîne Waqt News[9].

Shireen Mazari fait l'objet de critiques sévères de la part du Comité pour la protection des journalistes, après avoir publiquement accusé un journaliste américain d'être un espion de la CIA[10].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Shireen Mazari rejoint le mouvement du Pakistan pour la justice (PTI) en 2008. En 2009, elle devient la secrétaire de l'information et la porte-parole du PTI[11],[12]. En 2012, elle démissionne du parti, dont elle était la vice-présidente la responsable de la politique étrangère[13],[14]. Elle réintègre cependant le parti en 2013[15].

Shireen Mazari est élue membre de l'Assemblée nationale pour la première à la suite des élections législatives de 2013[16],[17],[18],[19],[20]. Elle se présente comme membre du PTI, et siège à des places réservés aux femmes du Pendjab. Elle est nommée présidente du groupe PTI à l'Assemblée nationale[21]. Elle est réélue députée lors des élections législatives de 2018[22].

Ministre des Droits de l'homme[modifier | modifier le code]

Le , le Premier ministre élu Imran Khan annonce officiellement la structure de son cabinet fédéral. Shireen Mazari est alors nommée ministre fédérale des Droits de l'homme. Elle prête serment le [23],[24].

En 2019, après un attentat terroriste à Londres, elle critique publiquement le principal journal pakistanais Dawn pour avoir rendu public le fait que le terroriste était un homme d'origine pakistanaise, plutôt que de déplorer l'attentat lui-même ou de présenter ses condoléances. Elle accuse le quotidien de poursuivre un programme anti-pakistanais. Alors que des foules ont encerclé les bureaux de Dawn pour demander la démission du rédacteur en chef, elle délaisse la défense de la liberté d'expression au Pakistan à d'autres médias ou organisations, comme Reporters sans frontières[25],[26],[27].

La même année, sous l'impulsion de la Coalition pour les femmes dans le journalisme (CFWIJ), la ministre est sollicitée pour travailler sur différentes questions liées aux femmes journalistes[28]. En , le gouvernement prend pour la première fois dans l'histoire du pays une position claire contre le harcèlement envers les femmes journalistes au Pakistan[29].

La ministre est sous pression concernant des jeunes filles chrétiennes enlevées, mariées et converties de force à l'islam. En 2020, plusieurs affaires sont médiatisées et entrainent des manifestations dans le pays pour dénoncer des décisions de justice reconnaissant parfois ces mariages comme valides. La ministre finit par intervenir en leur faveur et les filles sont restituées à leur famille sur ordre de la justice, tandis que les présumés ravisseurs sont arrêtés[30],[31].

Polémiques[modifier | modifier le code]

Le , elle affirme que « Macron fait aux musulmans ce que les nazis infligeaient aux Juifs », en prétendant que « les enfants musulmans devront avoir un numéro d'identification, comme les Juifs étaient forcés à porter l'étoile jaune sur leurs vêtements pour être identifiés ». Il s'agit d'une fausse nouvelle, démentie par le gouvernement français[32], le numéro étant en fait destiné à tous les élèves[33].

Publications[modifier | modifier le code]

Parmi une liste non exhaustive :

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Pakistan's security and the nuclear option, Shireen Mazari et Tarik Jan et al, Institute of Policy Studies, 167p, 1995, (ISBN 9789694480329)
  • The Kargil conflict, 1999 : separating fact from fiction, Shireen Mazari, Institute of Policy Studies, 162p, 2003, (ISBN 9789698772000)

Articles et recherches[modifier | modifier le code]

  • Nuclear safety and terrorism : a case study of India, Shireen Mazari  et Maria Sultan, Institute of Strategic Studies, 46p, 2001[34],[35]
  • Pakistan's nuclear doctrine and approach to arms control, Institute of South Asian Studies, 17p, 2005[36]
  • Islam and the West' dialogue : what achievements? What new effective methods?, ISIS Malaysia, 16p, 2008[37]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « DR. SHIREEN M MAZARI - Minister For Human Rights », Minister For Human Rights,‎ (lire en ligne)
  2. a b et c (en-US) « Shireen Mazari - Age, Political Party, Family and Constituency », sur ARY NEWS, (consulté le )
  3. (en) « Making some sense out of nonsense | Pakistan Today », sur www.pakistantoday.com.pk (consulté le )
  4. (en) Daniel S. Markey, No Exit from Pakistan : America's Tortured Relationship with Islamabad, Cambridge University Press, , 264 p. (ISBN 978-1-107-43606-0, lire en ligne)
  5. (en) « ISSI DG Shireen Mazari removed », sur Daily Times - Leading News Resource of Pakistan,
  6. (en) « Shireen Mazari replaces Arif Nizami as Editor The Nation », sur Daily Times - Leading News Resource of Pakistan,
  7. (en) Ahmad Hassan, « Shireen Mazari quits PTI », sur DAWN.COM, (consulté le )
  8. (en) « Govt flexible on dealing with mercy appeals: Mazari », sur The Nation, (consulté le )
  9. a et b (en) « TheNation welcomes new Editor », sur The Nation, (consulté le )
  10. (en-US) « International press decries attack on Rosenberg », sur Committee to Protect Journalists, (consulté le )
  11. (en) « Reserved seats for women and the elite’s hold on them », sur The Express Tribune, (consulté le )
  12. (en) « Shireen Mazari rejoins PTI », sur web.archive.org, (consulté le )
  13. (en) « Clarification », sur web.archive.org, (consulté le )
  14. (en) « Shireen Mazari quits PTI », sur The Express Tribune, (consulté le )
  15. (en) « Shireen Mazari resigns, alleges PTI hijacked by 'big money' », sur Dawn.com, (consulté le )
  16. (en) Iftikhar A. Khan, « Women, minority seats allotted », sur DAWN.COM, (consulté le )
  17. (en) « PML-N secures most reserved seats for women in NA », sur The Express Tribune, (consulté le )
  18. (en) « Women’s reserved seats: Top politicians’ spouses, kin strike it lucky », sur The Express Tribune, (consulté le )
  19. (en) Mubashir Zaidi, « Bye bye PTI? », sur DAWN.COM, (consulté le )
  20. (en) The Newspaper's Staff Reporter, « Capital varsity bill passed amid walkout », sur DAWN.COM, (consulté le )
  21. (en) « PTI’s Mazari questions ISPR silence on army sackings », sur Dawn.com, (consulté le )
  22. (en) The Newspaper's Staff Reporter, « List of MNAs elected on reserved seats for women, minorities », sur DAWN.COM, (consulté le )
  23. (en) « PM Imran Khan finalises names of 21-member cabinet », sur Dawn.com, (consulté le )
  24. (en) « 16 ministers from PM Khan's cabinet sworn in », sur Dawn.com, (consulté le )
  25. (en) « Pakistan newspaper besieged by Islamists calling for editor to be hanged over London Bridge coverage », sur The Independent, (consulté le )
  26. (en) « London Attack Coverage Prompted Riots Against a Pakistani Newspaper | Voice of America - English », sur www.voanews.com (consulté le )
  27. (en) « Recent attacks against independent media in Pakistan », Human Rights Commission of Pakistan (HRCP),‎ (lire en ligne)
  28. (en-US) « Women journalists' group meets Mazari to discuss 'action against online trolls' », sur www.geo.tv (consulté le )
  29. (en) « Shireen Mazari promises swift action against online trolls targeting women journalists », sur Dawn.com, (consulté le )
  30. (en) Ewelina U. Ochab, « Shireen Mazari promises swift action against online trolls targeting women journalists », sur religionunplugged.com, (consulté le )
  31. (en) « La ministre des Droits de l’homme intervient en faveur d’Arzoo Raja au Pakistan », sur infochretienne.com, (consulté le )
  32. https://www.lefigaro.fr/flash-actu/paris-condamne-les-propos-detestables-et-mensongers-d-une-ministre-pakistanaise-envers-macron-20201121
  33. (en) Pakistan minister Shireen Mazari exposed, France busts her fake news sur newsable.asianetnews.com, le 22 novembre 2020
  34. Ira Helfand, Lachlan Forrow et Jaya Tiwari, « Nuclear terrorism », BMJ : British Medical Journal, vol. 324, no 7333,‎ , p. 356–359 (ISSN 0959-8138, PMID 11834569, PMCID 1122278, lire en ligne, consulté le )
  35. Reshmi Kazi, « The Danger of Nuclear Terrorism: The Indian Case », Strategic Analysis, vol. 33, no 4,‎ , p. 498–515 (ISSN 0970-0161, DOI 10.1080/09700160902907050, lire en ligne, consulté le )
  36. Shireen M. Mazari, « UNDERSTANDING PAKISTAN'S NUCLEAR DOCTRINE », Strategic Studies, vol. 24, no 3,‎ , p. 1–20 (ISSN 1029-0990, DOI 10.2307/45242536, lire en ligne, consulté le )
  37. (en) « Major Themes - Islam And The West | Muslims | FRONTLINE | PBS », sur www.pbs.org (consulté le )