Shirdi Sai Baba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shirdi Sai Baba assis sur sa pierre

Shirdi Sai Baba est un guru indien, fakir et yogi, qui enseigna à Shirdi (Maharashtra), né le 28 septembre 1838 et mort le 15 octobre 1918. C'est un des saints les plus populaires en Inde au XXe siècle[1], aussi bien pour les musulmans que pour les hindous (qui voient en lui un avatar de Dattatreya).

Sa vie[modifier | modifier le code]

On ne sait rien des origines de Sai Baba, hormis celle qu'il raconta : orphelin de parents brahmanes, il fut recueilli par des musulmans soufis[2]. On ignore le nom que lui donnèrent ses parents naturels et ses parents adoptifs. Son titre de Sai Baba révèle le métissage culturel qu'il incarne : Sai (« saint »), terme d'origine persane attribué à des ascètes musulmans, et Baba (« père » en hindi)[2].

Un jour, alors adolescent de 16 ans, arrivant dans le village de Shirdi et inconnu de tous, vêtu de la tenue traditionnelle des soufis, mais pratiquant des exercices religieux spécifiquement hindous (yoga), il s'installa quelque temps sous un arbre, puis dans une petite mosquée pour y vivre toute sa vie, recevant des dons qu'il redonnait aux pauvres[2].

A partir des années 1890, des disciples se regroupent autour de Sai Baba[2]. Refusant de se dire hindou ou musulman, il aurait déclaré se rattacher à la tradition de Kabir. Son enseignement est un mélange de soufisme et d'hindouisme dévotionnel (bhakti)[1]. Il donna souvent des commentaires du Coran, de textes soufis, et d'écrits sacrés hindous. Il utilise les noms Râma, Allah ou Fakir pour nommer Dieu[2].

Il existe de nombreux récits de miracles, notamment des guérisons accomplies par Sai Baba. Des intouchables et lépreux rejetés de la société l'entourent. Plusieurs histoires relatent également la compassion et le lien spécial qu'il a avec les animaux[2].

Il fut enterré à sa demande dans un temple hindou qui lui est désormais consacré à Shirdi. Il est encore très vénéré par des millions de fidèles en Inde, son portrait y est omniprésent[1], notamment à Mumbai.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Brill Encyclopedia of Hinduism, vol.5, 2014, p. 641-650.
  2. a, b, c, d, e et f Les Maîtres spirituels de l'hindouisme, Alexandre Astier, Eyrolles pratique, 2008 (ISBN 9782212541946)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Sathya Sai Baba : a déclaré être la réincarnation de Shirdi Sai Baba.

Liens externes[modifier | modifier le code]