Futabatei Shimei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Shimei Futabatei)
Aller à : navigation, rechercher
Futabatei Shimei est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Futabatei, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).
Futabatei Shimei
Description de cette image, également commentée ci-après

Futabatei Shimei

Naissance
Edo, Drapeau du Japon Japon
Décès (à 45 ans)
Golfe du Bengale
Activité principale
Écrivain
Auteur
Langue d’écriture Japonais

Œuvres principales

  • Nuages flottants (1887)
  • Son image (1906)
  • Quelconque (1907)

Futabatei Shimei (二葉亭 四迷?, 28 février 186410 mai 1909) est un écrivain, traducteur, et critique littéraire japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hasegawa Tatsunosuke (長谷川 辰之助?) à Edo (l'actuelle Tōkyō), les œuvres de Futabatei font partie du style populaire réaliste de la moitié à la fin du XIXe siècle. Son œuvre Ukigumo (Nuages flottants, 1887), bien qu'inachevée, est considérée comme le premier roman moderne japonais.

Après avoir abandonné ses études de russe à l'École de Langues Étrangères de Tōkyō (東京外国語学校, Tōkyō Gaikokugo Gakkō?) pour protester contre des restructurations administratives, Futabatei publie en 1886 un essai sur la littérature intitulé Shōsetsu Sōron (Philosophie du roman), suite aux encouragements de l'auteur et critique Tsubouchi Shōyō. Ukigumo, le premier roman de Futabatei, ne sera jamais achevé, mais son style réaliste influencera fortement les auteurs japonais de la même époque. Par ailleurs, il traduira vers le japonais les œuvres d'auteurs russes tels que Tourgueniev, Gogol, et Leonid Andreïev.

En 1902, il apprend l'espéranto au cours d'un voyage en Russie. De retour au Japon en 1906, il publie le premier manuel Japonais-Espéranto : Sekaigo (世界語?).

Futabatei mourra de tuberculose en 1909 dans le Golfe du Bengale, en rentrant d'un voyage à travers la Russie où il avait servi comme correspondant spécial pour le journal Asahi Shinbun. Il sera incinéré et enterré à Singapour.

Son nom de plume tire son origine dans la phrase lancée par son père lorsque le jeune Tatsunosuke lui annonça ses aspirations à faire des études littéraires : « Kutabatte shimee » (くたばってしめえ?, « Va au diable ! »).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Essai :

  • 1886 : Philosophie du roman (小説総論, Shōsetsu Sōron?)

Romans :

  • 1887 : Nuages flottants (浮雲, Ukigumo?)
  • 1906 : Son image (其面影, Sono Omokage?)
  • 1907 : Quelconque (平凡, Heibon?)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]