Toshio Shimao

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Shimao Toshio)
Aller à : navigation, rechercher
Shimao Toshio
Shimao-Toshio.png

Shimao Toshio durant la Seconde Guerre mondiale.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
KagoshimaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
島尾敏雄Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Miho Shimao (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions

Toshio Shimao (島尾 敏雄, Shimao Toshio?), né le à Yokohama et mort le à Kagoshima, est un nouvelliste et romancier japonais. Auteur d'une trentaine de romans, son œuvre la plus connue est le roman semi-autobiographique L'Aiguillon de la mort (Shi no toge), publié en 1960.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît à Yokohama, mais passe une partie de son enfance et de son adolescence à Kobe où sa famille déménage alors qu'il n'a que 8 ans. Quand sa mère meurt, il est âgé de 17 ans et, peu après, il se rend à Nagasaki afin de poursuivre ses études. Il séjourne plus tard à Taïwan et aux Philippines.

Diplômé de l'université de Kyūshū, l'officier Shimao Toshio est sélectionné durant la Seconde Guerre mondiale dans une escouade de kamikaze, basée sur les îles Amami. Toutefois, la guerre se termine avant qu'il ne reçoive de missions. Au lendemain de la guerre, il se marie et s'installe à Tokyo, vivant maigrement de ses écrits.

Ses premiers travaux, marqués par un certain surréalisme, puisent dans son expérience de la guerre (notamment l'attente de la mort comme kamikaze) qui se retrouve dans ses premiers romans, notamment Shima no hate (1946) et Shutsukotō-ki (1949), ainsi que dans d'autres plus tardifs, dont Shuppatsu wa tsui ni otozurezu (1962) et Gyoraitei gakusei (1985).

Un second thème majeur dans son œuvre est la folie des femmes, comme cela est illustré dans Ware fukaki fuchi yori (1954) et dans L'Aiguillon de la mort (Shi no toge, 1960), son œuvre la plus connue. Sa propre femme, qu'il a rencontrée à Kakeromajima (Okinawa) où ils se sont mariés, souffrait en effet d'une maladie mentale. En 1955, et jusqu'à la fin de sa vie, il retourne à Amami-Ōshima, île principale de l'archipel d'Amami, d'où vient sa femme ; son roman Shi no toge décrit cette période de leur vie de façon autobiographique, utilisant directement leur nom. Il s'immerge dans la culture de l'archipel et enseigne à l'université locale. Sa conversion au catholicisme en 1956 modifie peu les thèmes de son œuvre littéraire,

Son roman Shi no tage est adapté au cinéma par Kōhei Oguri en 1990 sous le titre L'Aiguillon de la mort, un film lauréat du Grand prix du jury et du Prix FIPRESCI au Festival de Cannes 1990

Style[modifier | modifier le code]

Shimao Toshio s'approprie dans ses œuvres le style littéraire watakushi shōsetsu ; sa prose est caractérisée par des phrases longues, sinueuses et subtiles.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

  • Shima no hate (1946)
  • Shutsukotō-ki (1949)
  • Ware fukaki fuchi yori (1954)
  • Amami Kyōdo Kenkyukai ho (奄美鄉土硏究会報) (1959)
  • Shi no toge (死の棘) (1960)
    Publié en français sous le titre L'Aiguillon de la mort, traduit par Elisabeth Suetsugu, Arles, éditions Philippe Picquier, 2012 (ISBN 978-2-8097-0311-5)
  • Shuppatsu wa tsui ni otozurezu (1962)
  • Garasu shoji no shiruetto (硝子障子のシルエット) (1972)
  • Tōhoku to Amami no mukashibanashi (1973)
  • Hi no utsuroi (日の移ろい?) (1977)
  • Yaponeshia josetsu = Japanesia (1977)
  • Shimao Toshio ni yoru Shimao Toshio (1981)
  • Wannai no irie de (湾内の入江で) (1983)
  • Sugiyuku toki no naka de (1983)
  • Gyoraitei gakusei (魚雷艇 学生) (1985)
  • Yumekuzu (夢屑) (1985)
  • Shin'yō hasshin (震洋 発進) (1987)
  • Kimushi (記夢志) (1993)

Principales récompenses[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Toshio Shimao » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]