Shigeru Mukai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mukai.
Shigeru Mukai
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
向井茂Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Site web

Shigeru Mukai (jap. 向井 茂, Mukai Shigeru; né le 8 décembre 1953) est un mathématicien japonais, qui s'occupe de géométrie algébrique.

Carrière[modifier | modifier le code]

Mukai étudie à l'Université de Kyoto, d'où il est diplômé en 1978 et obtient son doctorat en 1982 avec une thèse intitulée « Duality between D(X) and D(X̂) with its application to Picard sheaves »[1]. À partir de 1978, il est à l'Université de Nagoya. En 1981, il travaille à l'Institute for Advanced Study et en 1982, à l'Institut Max-Planck de mathématiques. En 1984, il est maître de conférences à l'Université de Nagoya, puis en 1988, professeur adjoint à l'Université de Californie à Los Angeles et à partir de 1990, professeur à l'Université de Nagoya. En 2001, il est professeur à l'Institut de recherches pour les sciences mathématiques (RIMS) de l'Université de Kyoto.

Travaux[modifier | modifier le code]

En 1981, il établit une construction analogue à la transformation de Fourier en géométrie algébrique. Elle est connue sous le nom de transformée de Fourier-Mukai.

Il travaille ensuite sur les fibrés vectoriels sur des surfaces K3, des variétés de Fano en trois dimensions, en théorie modulaire, en théorie de Brill-Noether non-commutative.

Il a aussi trouvé un nouveau contre-exemple au 14ème problème de Hilbert (un premier contre-exemple a été trouvé en 1959 par Masayoshi Nagata).

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

En 1996, il a reçu le prix d'automne de la Société mathématique du Japon. En 2002, il est conférencier invité au Congrès international des mathématiciens à Pékin avec une conférence intitulée Vector Bundles on a K3 Surface). En 2003, il a reçu le Prix Osaka et en 2000, il est lauréat du prix culturel Chunichi Shinbun[2].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Shigeru Mukai et W. M. Oxbury, An Introduction to Invariants and Moduli, vol. 81, Cambridge University Press, coll. « Cambridge Studies in Advanced Mathematics », (1re éd. 1998) (ISBN 978-0-521-80906-1, Math Reviews 2004218)
  • Théorie des modules, 2 volumes, Ivanami Shoten 2008 (en Japonais)
    • Shigeru Mukai, モジュライ理論(1), Iwanami Shoten,‎ (ISBN 9784000060578)
    • Shigeru Mukai, モジュライ理論(2), Iwanami Shoten,‎ (ISBN 9784000060585)
  • Shigeru Mukai, Duality between D(X) and D(X̂) with its application to Picard sheaves

Liens[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Entrée 000007498572 dans la Thèse de Doctorat Bibliographiques Database du National Institute of Informatics
  2. (ja) « Award winners: 51st - 60th », Chunichi Web, Japan, The Chunichi Shimbun (consulté le 4 décembre 2012)
(en)/(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu des articles intitulés en anglais « Shigeru Mukai » (voir la liste des auteurs) et en allemand « Shigeru Mukai » (voir la liste des auteurs).