Shellac (société de distribution)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shellac (résine) et Shellac.

Shellac
Création 25-11-2002
Forme juridique Société à responsabilité limitée
Siège social Marseille
Drapeau de France France
Direction Thomas Ordonneau
Activité Distribution de films cinématographiques
SIREN 444228084
Site web https://www.shellac-altern.org/

Chiffre d'affaires 836 400 € au 31-12-2017
Résultat net 194 700 € au 31-12-2017

Shellac[1] (acronyme de Société Héliotrope de Libre Action Culturelle) est une société de distribution cinématographique fondée en 2002 par Thomas Ordonneau[2] et basée à Marseille (d'abord au sein du collectif Polygone étoilé, puis à la Friche Belle de mai[3]). Les activités de Shellac vont de la production (sous le nom Shellac Sud depuis 2006) à la distribution, mais s'étendent aussi à la programmation (avec le cinéma Le Gyptis[4]), l'édition DVD, l'organisation d'événements etc.

Shellac s'efforce de promouvoir le travail de nouveaux réalisateurs comme Miguel Gomes, Antonin Peretjatko, Justine Triet, Alain Guiraudie, Benoît Forgeard ou encore Serge Bozon[5].

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Distribution de films[modifier | modifier le code]

Production de films[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « "Shellac" », sur www.societe.com (consulté le 27 mai 2019)
  2. Cédric Coppola, « 7e Art: selon Thomas Ordonneau, « Shellac a un rapport différent à l’espace et au temps » - Journal La Marseillaise » (consulté le 8 juin 2015)
  3. Clarisse Fabre, « Avec Shellac, le cinéma rayonne hors de Paris », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 8 juin 2015)
  4. « Marseille: « Le Gyptis accueillera tous les types de cinéma » - Journal La Marseillaise » (consulté le 8 juin 2015)
  5. « Thomas Ordonneau • Distributeur », sur Cineuropa - le meilleur du cinéma européen (consulté le 11 juin 2015)