Sheb Wooley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wooley.
Sheb Wooley
Sheb Wooley 1971.JPG
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
NashvilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Hendersonville Memory Gardens (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Label
Genre artistique

Shelby Fredrick "Sheb" Wooley est un cow-boy, chanteur, musicien, auteur-compositeur et acteur américain né le à Erick dans l'Oklahoma (États-Unis), mort le à Nashville (Tennessee). Il utilisait parfois le pseudonyme de Ben Colder en tant que chanteur. Il a connu le succès grâce à sa chanson The Purple People Eater en 1958. Il est encore célèbre de nos jours pour être à l'origine du Cri Wilhelm qui aurait été enregistré pour le film Les Aventures du capitaine Wyatt en 1951, et qui est utilisé aujourd'hui comme clin d'œil à travers de nombreuses œuvres cinématographiques (Star Wars, Indiana Jones, Titanic, Le Seigneur des anneaux, La Grande Aventure Lego, Star Trek...). Le son sera même utilisé dans des jeux vidéo et à la télévision.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Shelby Fredrick Wooley naît le à Erick dans l'Oklahoma (États-Unis). Son père est fermier et Sheb apprend le métier de cow-boy. Il deviendra un rodeo rider accompli. À l'âge de 15 ans, il forme un groupe de musique country : les Plainview Melody Boys. Ses chansons passent à la radio locale. En 1940, il se marie avec Melva Miller.

Seconde Guerre Mondiale[modifier | modifier le code]

Lorsque les États-Unis entrent en guerre aux côtés de la France et du Royaume-Uni, Sheb veut s'engager dans l'armée pour combattre. Mais il n'est pas accepté à cause de ses nombreuses blessures de rodéo. Pendant la guerre, il travaille alors dans une usine de pétrole.

Carrière d'acteur et de musicien[modifier | modifier le code]

En 1946, Wooley se rend au Texas où il fait de la musique country. C'est là qu'il rencontre Edna Talbott Bunt avec qui il se marie. En 1950, il déménage avec sa femme Edna et son beau-fils Gary à Hollywood où il effectue le métier d'acteur.

Dans les années 1950 à 1990, il jouera dans de nombreux westerns. En 1951, il joue dans le film Les Aventures du capitaine Wyatt où il enregistre un cri qui deviendra le plus connu de l'histoire du cinéma. En effet, après le film, Warner Bros. utilisera le cri dans plusieurs de ses films. En 1976, le sound designer de la saga Star Wars, Ben Burtt retrouve le son original et le fait apparaître dans tous les films sur lesquels il travaille. L'idée sera reprise par d'autres et c'est grâce à ce film que Sheb Wooley entrera involontairement dans la légende. Ce cri est appelé par Ben Burtt, le Cri Wilhelm. Il sera utilisé en clin d'œil par les monteurs dans plus de 500 films jusqu'en 2018 et au-delà.

En 1952, Wooley joue le rôle de Ben Miller dans le film Le train sifflera trois fois de Fred Zinnemann. En 1989, le film est sélectionné pour le National Film Registry par le National Film Preservation Board pour la conservation à la Bibliothèque du Congrès aux États-Unis pour son « importance culturelle, historique ou esthétique », la première année de sa création.

En 1958, il sort son plus grand succès en tant que chanteur, The Purple People Eater. Il se remarie avec Deanna Grughlin en 1985.

En 2003, il écrit une dernière chanson quatre jours avant de mourir à l'âge de 82 ans. Après sa mort, le sound designer qu'il l'a popularisé, Ben Burtt, jure de ne plus utiliser le Cri Wilhelm par respect, mais le son reste largement utilisé par ailleurs.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1956 : Sheb Wooley
  • 1960 : Songs from the Days of Rawhide
  • 1962 : That's My Pa and That's My Ma
  • 1963 : Tales of How the West Was Won
  • 1963 : Spoofing the Big Ones
  • 1963 : Ben Colder
  • 1965 : The Very Best
  • 1965 : It's a Big Land
  • 1966 : Big Ben Strikes Again
  • 1967 : Wine Women & Song
  • 1968 : The Best of Ben Colder
  • 1968 : Harper Valley P.T.A. (Later The Same Day)
  • 1969 : Warm and Wooley
  • 1969 : Have One On
  • 1970 : Big Ben Colder Wild Again
  • 1971 : Live and Loaded
  • 1972 : Warming Up to Colder
  • 1973 : The Wacky World

Filmographie[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Le Cri Wilhelm[modifier | modifier le code]

Sheb Wooley est l'auteur du fameux "Cri Wilhelm", repris dans plus de 500 films par les monteurs. Toutefois, après la mort de l'acteur en 2003, il semble qu'une partie de la sphère cinématographique ait décidé, par respect, d'abandonner l'utilisation du cri iconique. Grâce à ce cri, la voix de Sheb Wooley apparaît dans de nombreux films. En 2017, le cri a été utilisé dans plus de 300 films.

Films qui utilisent le Cri Wilhelm[modifier | modifier le code]

Séries télévisées, téléfilms et émissions qui utilisent le Cri Wilhelm[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo qui utilisent le Cri Wilhelm[modifier | modifier le code]

Séries web qui utilisent le Cri Wilhelm[modifier | modifier le code]

  • Le Visiteur du futur, épisode 43 (2012)
  • Typique, épisode 9 (2013)
  • Roll Shaker, épisodes 1&2 (2013)
  • Top 5, épisode 139 (2013)
  • E-penser, épisode 10 : « d'où vient le vent ? » (2014)
  • Suricate, Movies vs Life 2 (2014)
  • Le Fossoyeur de Films, Aparté #2 : Le cri de Wilhelm (2015)
  • AVGN Board James série, Season 1 , Weapons and Warriors (2009)
  • E-penser - Fritz Haber - Sauver l'humanité en cherchant à la détruire - LPPV.04 -
  • Machinima Sentinelles, Les Chroniques des Sentinelles : Chapitre V (2016)
  • Benzaie - DESTINY (d'Actipognon) - Hard Corner - Benzaie TV
  • Noob, la série
  • Les Tutos, Camille chez le médecin (2016)

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1968 : Country Music Association's Comedian of the Year Award
  • 1992 : Auteur-compositeur de l'année
  • 1992 : Golden Boot Awards
  • 1992 : Western Heritage Award

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ce cri dans Star Wars 7 est bien connu des cinéphiles », sur Le Huffington Post (consulté le 5 janvier 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]