Shawn Bradley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shawn Bradley
Image illustrative de l'article Shawn Bradley
Fiche d’identité
Nom complet Shawn Paul Bradley
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Naissance (45 ans)
Landstuhl, Allemagne de l'Ouest
Taille 2,29 m (7 6)
Poids 125 kg (275 lb)
Situation en club
Numéro 76 , 45 , 44
Poste Pivot
Carrière universitaire ou amateur
1990-1991 Cougars de BYU
Draft de la NBA
Année 1993
Position 2e
Franchise 76ers de Philadelphie
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1993-1994
1994-1995
1995-1996
1995-1996
1996-1997
1996-1997
1997-1998
1998-1999
1999-2000
2000-2001
2001-2002
2002-2003
2003-2004
2004-2005
76ers de Philadelphie
76ers de Philadelphie
76ers de Philadelphie
Nets du New Jersey
Nets du New Jersey
Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas
10,3
9,5
8,8
12,5
12,0
14,6
11,4
8,6
8,4
7,1
4,1
6,7
3,3
2,7
Sélection en équipe nationale **
2002 Drapeau : Allemagne Allemagne

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Shawn Paul Bradley (né le 22 mars 1972 à Landstuhl, Allemagne) est un joueur américain de basket-ball de 2,29 mètres aujourd'hui retraité. Né en Allemagne de l'Ouest, Bradley a grandi à Castle Dale, Utah, aux États-Unis et a la double nationalité.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

NBA[modifier | modifier le code]

Bradley, après avoir évolué une saison avec l'université Brigham Young, est considéré comme un véritable espoir NBA . Lors de la Draft 1993 de la NBA, il est ainsi sélectionné en deuxième position. Lors de sa première saison avec les 76ers de Philadelphie, Bradley est un contreur décent, mais avec des capacités offensives limitées, avec seulement 3,5 shoots par match.

Bradley manque de dureté physique par rapport aux pivots de sa génération et a la réputation d'être inconstant et pas assez agressif en défense. Il est aussi réputé pour commettre de nombreuses fautes (4 en moyenne par match en moins de 30 minutes de temps de jeu). Après deux années aux Mavericks de Dallas, Bradley commence à avoir des problèmes aux genoux. Sa production commence à décliner, et après que les Mavericks eurent acquis Erick Dampier en 2004, Bradley se retrouve sur le banc la plupart du temps. Il annonce sa retraite des rangs professionnels en juin 2005[1].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]
Points 32 (à deux reprises)
Shoots marqués 14 (contre Los Angeles Clippers le )
Shoots tentés 25 (contre Los Angeles Clippers le )
Trois points marqués 1 (à quatre reprises)
Trois points tentés 2 (contre Cavaliers de Cleveland le )
Lancers francs marqués 10 (contre Trail Blazers de Portland le )
Lancers francs tentés 12 (contre Pacers de l'Indiana le )
Rebonds offensifs 11 (contre Nuggets de Denver le )
Rebonds défensifs 17 (contre Trail Blazers de Portland le )
Rebonds 22 (à deux reprises)
passes 7 (contre Suns de Phoenix le )
balles volées 5 (à trois reprises)
Contres 13 (contre Trail Blazers de Portland le )
Minutes 50 (contre Pacers de l'Indiana le )
Moyennes[modifier | modifier le code]
Saison Équipe Matches Minutes % shoots % 3 points % lancers francs Rebonds Assists Steals Contres Turnovers Fautes Points
1993-1994 76ers de Philadelphie 49 28,3 40,9 0,0 60,7 6,2 2,0 0,9 3,0 3,0 3,5 10,3
1994-1995 76ers de Philadelphie 82 28,8 45,5 0,0 63,8 8,0 0,6 0,7 3,3 1,7 4,1 9,5
1995-1996 76ers de Philadelphie
New Jersey Nets
Total
12
67
79
27,8
29,8
29,5
44,3
44,3
44,3
-
25,0
25,0
76,0
67,9
68,7
8,8
7,9
8,1
0,7
0,8
0,8
0,7
0,6
0,6
3,2
3,7
3,6
2,6
2,2
2,3
3,5
3,6
3,6
8,8
12,5
11,9
1996-1997 New Jersey Nets
Mavericks de Dallas
Total
40
33
73
30,7
32,1
31,3
43,6
46,1
44,9
0,0
0,0
0,0
66,4
64,2
65,4
8,1
8,7
8,4
0,5
1,0
0,7
0,6
0,5
0,5
4,0
2,7
3,4
1,6
2,1
1,8
3,1
3,5
3,2
12,0
14,6
13,2
1997-1998 Mavericks de Dallas 64 28,5 42,2 33,3 72,2 8,1 0,9 0,8 3,3 1,5 3,3 11,4
1998-1999 Mavericks de Dallas 49 26,4 48,0 0,0 74,8 8,0 0,8 0,7 3,2 1,1 3,1 8,6
1999-2000 Mavericks de Dallas 77 24,7 47,9 20,0 76,5 6,5 0,8 0,9 2,5 1,0 3,4 8,4
2000-2001 Mavericks de Dallas 82 24,4 49,0 16,7 78,7 7,4 0,5 0,4 2,8 1,1 3,1 7,1
2001-2002 Mavericks de Dallas 53 14,3 47,9 0,0 92,2 3,3 0,4 0,5 1,2 0,5 2,4 4,1
2002-2003 Mavericks de Dallas 81 21,4 53,6 0,0 80,6 5,9 0,7 0,8 2,1 0,8 3,0 6,7
2003-2004 Mavericks de Dallas 66 11,7 47,3 0,0 83,7 2,6 0,3 0,5 1,1 0,3 2,0 3,3
2004-2005 Mavericks de Dallas 77 11,5 45,2 - 68,3 2,8 0,2 0,3 0,8 0,4 2,0 2,7
Total 832 23,5 45,7 10,3 71,6 6,3 0,7 0,6 2,5 1,3 3,1 8,1

Palmarès[modifier | modifier le code]

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Bradley a évolué sous les couleurs de l'Allemagne. Lui et son coéquipier Dirk Nowitzki étaient membres de l'équipe nationale d'Allemagne qui termina troisième du Championnat du monde de basket masculin 2002 à Indianapolis, Indiana[2]. Pour pouvoir participer à ce tournoi, Bradley rappela ses origines allemandes pour obtenir la nationalité allemande[3].

Altercations sur le terrain[modifier | modifier le code]

Lors d'un match le entre les Vancouver Grizzlies et les New Jersey Nets, le meneur d'1,80 m Greg Anthony mit un coup de poing à Bradley.

Le 25 janvier 2000, lors d'un match contre les Warriors de Golden State, Bradley fut attrapé par l'ailier des Warriors Mark Davis et bousculé sur le parquet. Pour sa participation à l'altercation, la ligue lui infligea une amende de 3 000 $.

Carrière post-basket[modifier | modifier le code]

Après sa retraite de joueur, Bradley est engagé à West Ridge Academy, une école privée pour jeunes en difficulté à West Jordan (Utah). Il y occupe les fonctions de principal adjoint, conseiller et entraîneur.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Lui et sa femme Anette ont cinq enfants : quatre filles Cheyenne, Ciera, Chelsea et Charity et un fils, Chance. Il aime le baseball, le ski nautique et l'équitation et écouter de la musique country[4],[5]. Bradley est mormon. Quand il avait 19 ans, il servit deux années comme missionnaire mormon pour l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours en Nouvelle-Galles du Sud en Australie[6]. Bradley est également réputé pour sa nature charitable. Il faisait un don de 25$ pour chaque contre lors de la saison 2000-01 à Bryan's House, un institut pour les enfants atteints du virus du sida, et est porte-parole national de Children's Miracle Network[4],[7]. Bradley participa aussi au programme "Basketball Without Borders" avec d'autres stars NBA telles Dikembe Mutombo, DeSagana Diop et Malik Rose[8].

On lui attribua les surnoms de « The Stormin Mormon », « The Deathstick », « Missionary Impossible », le « Mormon Mantis », le « Praying Mantis » et « Siggi » (lors de sa période en équipe nationale allemande).

Apparitions à la télévision et au cinéma[modifier | modifier le code]

Bradley fit une apparition dans le film Space Jam en 1996, en interprétant une des stars NBA perdant leurs moyens face à Muggsy Bogues, Larry Johnson, Charles Barkley et Patrick Ewing. Dans une scène, on le voit parler à un psychiatre sur la perte de ses talents et explorant d'autres voies où il pourrait réussir. Il fait une allusion à son expérience de missionnaire mormon et suggère qu'il pourrait y retourner.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]